Ni dieu ni patron ni mari

À propos

"Nous avons décidé de faire entendre notre voix dans le concert social et d'exiger notre part de plaisirs au banquet de la vie. Et comme nous ne voulons dépendre de personne, brandissons nous-mêmes l'étendard rouge et partons au combat... sans dieu ni patron ni mari". Publié à Buenos Aires en 1896, La Voz de la Mujer est le premier journal anarchiste féministe. Dans ses pages, ses rédactrices proposent de fournir aux femmes prolétaires les outils, théoriques et pratiques, nécessaires à leur émancipation.
Partisanes de l'amour libre, elles y expriment leur volonté d'en finir avec toutes formes d'oppressions, qu'elles soient religieuse, capitaliste ou patriarcale. Préface d'Hélène Finet.



Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Philosophie politique

  • EAN

    9791092457476

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    86 g

  • Distributeur

    Makassar

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

empty