À propos

Difficilement traduisibles en français, apparemment « importées » des États-Unis, les éthiques du care répondent à une préoccupation de plus en plus prégnante dans notre société, celle du soin, au sens ordinaire et non médicalisé du mot.
Or, si le care est largement étudié outre-Atlantique, il a fait l'objet de peu de publications en France jusqu'à présent, alors même que depuis plus de quinze ans un vrai travail interdisciplinaire a été mené par les chercheurs et chercheuses françaises (philosophes, socio­logues, psychologues, politistes, etc.). Le rayonnement de ces ­travaux au niveau international faisant d'ailleurs que l'on parle ­désormais d'« école française du care ».
La perspective du care, encore peu connue, est un enjeu majeur de notre monde commun. Les autrices cherchent ici à en montrer les multiples aspects afin que chacun puisse en percevoir les contours pour, in fine, y prendre sa part.


Sommaire

« Care » : de quoi parle-t-on ?
« Le care est en Égypte. ».
« Le care est un concept importé des États-Unis. ».
« Le care est une morale catholique. ».
« Le care est une théorie paternaliste. ».

Un concept insignifiant ?
« Le care est une question marginale. ».
« L'éthique du care est une morale des bons sentiments. ».
« Le care n'est pas féministe. ».
« Le care est une notion imprécise. ».

Les sujets du care : une minorité de personnes, des personnes mineures.
« Le care n'est pas politique. ».
« Le care est inné. ».
« Le care, c'est être altruiste. ».
« Le care, c'est pour les «vulnérables». ».

Le travail du care.
« C'est un regard bourgeois sur les précaires. ».
« Le travail du care est invisibilisé. ».
« Le care, c'est un formidable gisement d'emplois. ».
« Les robots vont remplacer les personnes qui s'occupent du care. ».

Le care, une mode trompeuse.
« Le care est le nouvel avatar de l'assistanat. ».
« Le care est une ruse du néolibéralisme. ».
« Le care justifie le sacrifice des femmes. ».

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie


  • Auteur(s)

    Caroline Ibos, Aurélie Damamme, Pascale Molinier, Patricia Paperman

  • Éditeur

    Le Cavalier Bleu

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    12/09/2019

  • Collection

    Idees Recues - Grand Angle

  • EAN

    9791031803722

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    184 Pages

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.6 cm

  • Poids

    230 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Caroline Ibos

Caroline Ibos est maîtresse de conférences en
science politique à l'université Rennes 2.

Aurélie Damamme

  • Naissance : 1-1-1976
  • Age : 48 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Aurélie Damamme est sociologue, maîtresse de confé-
rences à l'université Paris VIII.

Pascale Molinier

Pascale Molinier est sociologue, maîtresse de conférences en psychologie du travail au CNAM, membre du Laboratoire de psychologie du travail du CNAM et membre du comité de rédaction des Cahiers du
Genre.

Patricia Paperman

Patricia Paperman, sociologue, est professeure à
l'université Paris VIII. Elle a notamment dirigé avec
Sandra Laugier, Le Souci des autres. Ethique et politique
du Care, (Editions de l'EHESS, 2005), qui constitue
une véritable référence sur le sujet.

empty