La Vénus se rebelle

À propos

Le jour où je me suis rasé la tête Le jour où Aurélie Marchi rase ses cheveux longs, le regard des autres sur elle change aussitôt. Alors qu'elle n'est ni malade ni en dépression, comment a-t-elle pu se raser la tête juste parce qu'elle en avait envie ? Face aux réactions suscitées par son geste, Aurélie Marchi a choisi de parler et de ne plus jamais se taire.

Dans ce plaidoyer pour la liberté à disposer de son corps, elle raconte son passage à l'acte, ce grisant éveil à la liberté de ne plus porter le poids de ses cheveux et dénonce les revers de la médaille. Le regard des autres, le rapport à la beauté, à la sexualité, à la confiance en soi et tout ce qu'un simple cheveu, par son absence, a engendré. De situations rocambolesques en harcèlement de rue, l'auteure analyse notre rapport stéréotypé aux cheveux et au corps des femmes.

De clichés en préjugés, Aurélie Marchi raconte son expérience d'un geste beaucoup plus politique qu'il n'y paraît. Lucile Bellan Un témoignage touchant, vibrant et drôle. Un pur régal ! Caroline Frisou



Rayons : Littérature générale > Biographie / Témoignage littéraire > Témoignages

  • EAN

    9791028520830

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Longueur

    14.5 cm

  • Largeur

    22.4 cm

  • Épaisseur

    1.9 cm

  • Poids

    337 g

  • Distributeur

    Dilisco

  • Support principal

    Grand format

Aurélie Marchi

Aurélie Marchi est consultante et formatrice en créativité et innovation. Farouchement attachée à la liberté de jouir de ses fantaisies capillaires comme bon lui semble, Aurélie Marchi partage avec irrévérence et humour ses réflexions sur les différentes formes de féminité sur son blog La Vénus se rebelle.

empty