Frankenstein, la grenouille et l'électron : Les sciences et la performativité queer de la nature (Préface Joseph Rouse ; Traduction conjointe Christophe Degoutin)

Traduit de l'ANGLAIS (ETATS-UNIS) par LUIGI BALICE

À propos

Des amibes mutantes et communistes, des électrons pervers et immoraux, des bras tentaculaires aux capacités visionnaires et puis cette autre espèce étrange : les scientifiques de laboratoire. Les atomes, la lumière, l'espace-temps, l'univers entier sont bien plus queer que nous ne pouvons l'imaginer. En conjuguant physique quantique, sciences naturelles et sciences studies avec les théories féministes, Karen Barad bouleverse notre vision du réel, ainsi que les notions habituelles d'identité et de causalité , elle révèle le lien intime entre matière et signification, et offre un support empirique au déconstructionnisme. Il en résulte une véritable ode à Protée, une onto-épistemologie matérialiste et relationnelle... un projet vertigineux de philosophysique.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie branches et domaines > Epistémologie


  • Auteur(s)

    Karen Barad

  • Traducteur

    LUIGI BALICE

  • Éditeur

    ASINAMALI

  • Distributeur

    MAKASSAR

  • Date de parution

    22/09/2023

  • EAN

    9782955382295

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    304 Pages

  • Longueur

    18.2 cm

  • Largeur

    12 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    250 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty