Les règles de la fiction
Les règles de la fiction

Les règles de la fiction

Traduction JEAN PAVANS  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

Wharton publie The Writing of Fiction en 1925 afin d'établir ce qui constitue selon elle les principes rationnels, naturels et permanents d'une fiction bien construite.
Elle suscite notre désir violent de plonger dans les oeuvres qu'elle analyse (celles de Balzac, Flaubert et Stendhal qu'elle met au premier rang, celle de Thackeray, Eliot, Hawthorne, Dostoïevski, etc.). Son projet s'affine au fur et à mesure, les « personnages » étant les éléments fondamentaux du roman, comme la « situation » est fondamentale pour le temps plus court de la nouvelle : « La nouvelle, plus que le roman, est la descendante des épopées et des ballades anciennes... » La joie que lui procure la découverte de Marcel Proust lui permet de « refuser » Joyce, de mieux dire sa colère à l'encontre de ce qu'elle considère comme « un fatras boursouflé de pornographie (de la sorte la plus grossièrement potache)... » Proust meurt en 1922 alors qu'Ulysses est publié par Sylvia Beach. Témoin d'un monde en décomposition, qu'elle a décrit dans ses livres, Wharton oppose ces deux figures majeures de la « modernité », mais sans pressentir le génie de Joyce.

Rayons : Littérature générale > Littérature argumentative > Essai littéraire

  • EAN

    9782878582239

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    145 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    13 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Edith Wharton

Edith Jones est née en 1862 à New York dans une riche famille américaine. Elle voyage à plusieurs reprises en Europe, puis épouse Teddy Wharton. Au cours de la Grande Guerre, elle n'hésite pas à se rendre sur le front et ses comptes-rendus aident à convaincre l'opinion publique américaine de la nécessité de rejoindre les Forces Alliées. En 1921, son roman The Age of Innocence est un triomphe, et elle obtient le prix Pulitzer, première femme à obtenir cette prestigieuse récompense littéraire. Après plusieurs livres, elle meurt à Saint-Brice sous Forêt, dans le Val d'Oise, en août 1937.
Edith Wharton fut l'une des rares femmes libres de la Belle époque. De très nombreux romans et nouvelles ont été traduits en français. Une biographie par Diane de Margerie (Edith Wharton - Lecture d'une vie) a paru chez Flammarion en 2000.

empty