Mère disparue

Traduit de l'ANGLAIS (ETATS-UNIS) par CLAUDE SEBAN

À propos

Elle est allongée sur le sol du garage. Inerte. Ses jolis vêtements sont imprégnés de sang. Épouvantée, Nikki secoue sa mère. En vain. Devant ce corps déjà froid, elle doit se rendre à l'évidence : on l'a assassinée. Pour la retenir encore un peu, Nikki enquête auprès de ses proches, ose les questions qu'elle n'a pas eu le temps de poser. Les réponses ont un parfum de révélations...


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Joyce Carol Oates

  • Traducteur

    CLAUDE SEBAN

  • Éditeur

    Points

  • Distributeur

    Mds

  • Date de parution

    09/10/2008

  • Collection

    Points

  • EAN

    9782757809334

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    544 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    2.2 cm

  • Poids

    288 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Joyce Carol Oates

Joyce Carol Oates est née en 1938 à l'ouest du lac Erié. Son enfance est placée sous l'étoile de la solitude : un père travailleur, souvent absent et une soeur autiste l'incitent à grandir vite. Elle déménage pour Détroit dans
les années 1960, où elle découvre la réalité de la violence à travers les conflits sociaux et raciaux. Devenue professeur de littérature à l'université de Princeton, elle poursuit la plus prolifique des carrières
littéraires (une trentaine de romans mais aussi des essais, des nouvelles, des pièces de théâtre, de la poésie). Oates a aussi écrit plusieurs romans policiers sous le pseudonyme de Rosamond Smith ainsi que sous le nom de Lauren Kelly.
Trois de ses romans ont été sélectionnés comme finalistes au prix Pulitzer. En 1970, elle a reçu le prix du National Book pour son roman Eux. En 1992, son livre Reflets en eaux troubles est à son tour sélectionné pour
le prix Pulitzer, et Les chutes, publié en 2005, a récompensé le prix Femina. Elle est membre de l'Académie Américaine et de l'institut des Arts et Lettres.Elle est mariée, continue d'enseigner à Princeton où elle vit avec son époux qui dirige une revue littéraire, la Ontario Review.

empty