Un jour, j'irai à Sagres (traduction conjointe Jane Lessa)

Traduction DIDIER VOITA  - Langue d'origine : PORTUGAIS (BRESIL)

À propos

À la fois roman d'action et roman d'un flux de conscience, ce récit, de forme autobiographique et qui s'inscrit dans la tradition des romans d'apprentissage, est un voyage dans un Portugal de la deuxième moitié du XIXe siècle mêlant inextricablement réel et imaginaire. Le narrateur, Mateus, y retrace son existence marquée par un traumatisme affectif initial. En quête désespérée d'un amour perdu d'avance, il est passionné par l'histoire portugaise et l'identification chimérique qu'elle permet avec les grands mythes de la mémoire collective. Une action structurée autour de trois lieux : le village pauvre de la province du Minho, à l'extrême nord du pays où il a passé son enfance auprès de son grand-père ; Lisbonne où il se confronte aux modes de vie de la grande ville ; Sagres, dans l'Algarve, destination mythique qui hante ses rêves depuis l'enfance, cité située entre l'Afrique et l'Europe, à l'extrême pointe du Portugal et du continent européen, choisie par l'Infant Henrique (Henri le Navigateur) pour y fonder une école navale et en faire la base de départ des expéditions qui permettront la constitution de l'empire mondial portugais. Le récit est nourri par la récurrence de plusieurs thèmes : la nature, le lien profond avec les animaux, les besoins d'amour et de sexe(s), avec leurs rituels primitifs et leurs délicatesses, le bonheur et le malheur de vivre et de mourir dans une société où le salut est individuel et le naufrage social.
Le roman est aussi un hymne à la langue portugaise et à la création littéraire, dont la référence héroïque est Camões, le grand poète-bardeprophète épique des Lusiades, héritier d'Homère et de Virgile, inventeur de la mythologie des expéditions portugaises et de ses héros.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782721009609

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    480 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    3.1 cm

  • Poids

    452 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Nélida Piñon

Nélida Piñón est née au Brésil en 1937. Passionnée de musique et de théâtre, auteure de nombreux romans, elle dit d'elle-même : « J'adopte la patience de Pénélope et je l'applique aux entreprises d'Ulysse, à l'aventure. » Nélida Piñón a obtenu le prix Juan Rulfo en 1995 et a été la première femme élue présidente de l'Académie brésilienne des Lettres. Elle a reçu en 2005 le Prix Prince des Asturies de littérature. Elle vit actuellement à Rio.mble de son œuvre composée de romans, contes, nouvelles, essais, chroniques et mémoires, traduits dans plus de 30 pays et récompensés par de très nombreux autres prix littéraires nationaux et internationaux. Les éditions des femmes-Antoinette Fouque ont entrepris de faire connaître en France son œuvre et ont publié à ce jour La force du destin et La Maison de la passion (1987, traduction de Geneviève Leibrich), La République des rêves, son grand œuvre où elle évoque l'histoire de sa famille galicienne sur quatre générations d'émigration vers le Brésil (1990), Le Temps des fruits (1993) Fundador (1998), et La Salle d'armes (2005), tous traduits par Violante Do Canto et Yves Coleman.

empty