Parce que c'est une femme ; la Kathina ou Dihlya, Saout Ennissa, La voix des femmes, Louise Michel et la Nouvelle-Calédonie

À propos

Dans un entretien avec El Hassar Benali, journaliste-écrivain, qui, réalisé en 1972, fut censuré et est demeuré inédit jusqu'à présent, Kateb Yacine explique l'importance de la mémoire des peuples dans la lutte pour leur libération, mémoire dont les femmes sont porteuses. Il parle de son expérience vivante et chaleureuse : « La question des femmes algériennes dans l'histoire m'a toujours frappé. Depuis mon plus jeune âge, elle m'a semblé primordiale. Tout ce que j'ai vécu, tout ce que j'ai fait jusqu'à présent a toujours eu pour source première ma mère [...] s'agissant notamment de la langue, s'agissant de l'éveil d'une conscience, c'est la mère qui fait prononcer les premiers mots à l'enfant, c'est elle qui construit son monde. » Il explique également qu'il a choisi le théâtre afin de « toucher un public qui n'a pas accès aux sources historique ». L'ouvrage nous fait découvrir ensuite trois oeuvres théâtrales, dont deux inédites, l'autre ayant été jouée une seule fois en Algérie.


Rayons : Littérature > Théâtre


  • Auteur(s)

    Kateb Yacine

  • Éditeur

    Des Femmes

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    18/03/2004

  • Collection

    Theatre

  • EAN

    9782721004932

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    176 Pages

  • Longueur

    19.9 cm

  • Largeur

    12.8 cm

  • Épaisseur

    1.4 cm

  • Poids

    195 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Kateb Yacine

Poète, romancier et dramaturge algérien, Kateb Yacine (1929-1989) aura été l'un des écrivains maghrébins les plus célèbres : un précurseur. Aux éditions du Seuil ont paru : Nedjma (roman, 1975) ; Le Cercle des représailles (théâtre, 1990) ; Le Polygone étoilé (roman, 1966) ; L'Homme aux sandales de caoutchouc (théâtre, 1970) ; Le Poète comme un boxeur, entretiens (1994) ; Boucherie de l'espérance : oeuvres théâtrales (théâtre, 1999) ; Minuit passé de douze heures, écrits journalistiques 1947-1989 réunis par Amazigh Kateb (1999). Les Editions des femmes ont publié Parce que c'est une femme : entretien (textes réunis par Zebeïda Chergui, 2004).
Depuis 1970, Kateb Yacine se consacrait au théâtre populaire de langue arabe. Sa dernière pièce en français Le Bourgeois sans-culotte (1988, in Boucherie de l'espérance : oeuvres théâtrales, Seuil, 1999), a été écrite en hommage à Robespierre dans le cadre du bicentenaire de la Révolution française.
Son oeuvre littéraire a été couronnée par le Grand prix national des Lettres (France) en 1986. Depuis 2003, l'ensemble de son oeuvre est inscrite au programme de la Comédie-Française.

empty