À propos

Érudit et courageux, cet essai trace une vaste fresque de l'histoire des femmes en Inde, de l'époque Védique (-2000 à -600 avant J.-C.) jusqu'aux années 1980. Indira Mahindra recherche les raisons pour lesquelles les femmes jouissaient, à l'époque Védique, d'un statut non seulement égal mais encore supérieur à celui des hommes ; notamment dans le domaine de l'instruction. Égalité à laquelle les « Lois de Manou » mirent brutalement fin, entraînant une longue régression aux conséquences barbares, dont les exemples les plus cruels sont l'immolation des veuves et l'infanticide des filles. Il faudra attendre les premiers mouvements nationalistes, autour des années 1876, pour voir disparaître de telles pratiques mais « tant qu'il y aura une seule femme opprimée qui se jette dans le fleuve pour échapper aux persécutions, il n'y aura pas de liberté pour les femmes », écrit Indira Mahindra.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie


  • Auteur(s)

    Indira Mahindra

  • Traducteur

    MARTINE LAROCHE

  • Éditeur

    Des Femmes

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    14/06/1985

  • EAN

    9782721002778

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    288 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    13.4 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    317 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Indira Mahindra

  • Naissance : 1-1-1926
  • Age : 98 ans
  • Pays : Inde
  • Langue : Hindi

Indienne, Indira Mahindra a quitté la maison de ses parents pour aller travailler, plutôt que de subir un mariage arrangé. Après des études en histoire de l'Inde à l'université de Lucknow (dans le nord du pays), elle a enseigné pendant un an au Isabella Thoburn College. Elle a eu trois enfants avec l'homme qu'elle a choisi, malgré la tradition encore en vigueur en Inde. Elle écrit des articles et des textes de fiction pour différents journaux et revues.

empty