La dentelle du cygne

À propos

Par les mots et les dessins, Annie Cohen tente, comme l'écrit Antonin Artaud, de « refaire corps avec l'os des musiques de l'âme ».
« Elle portait pour le bureau ces sandales orthopédiques, plates et hygiéniques, du docteur Scholl... Elle marchait dans la rue en regardant à terre, perdue dans le décompte des pavés... Elle était toujours légèrement voûtée, les épaules en avant, le corps en dedans. L'idée d'être droite et arrogante ne lui venait jamais spontanément à l'esprit. Son itinéraire était sans surprise. Elle empruntait le soir le chemin du matin. Et elle rentrait vite. » La nuit - cette nuit-là - une femme dans un fauteuil, face aux doubles rideaux tirés. Immobile, figée.
« C'est dans l'immobilité du corps qu'elle parvenait à la plus grande mobilité, à la plus extrême souplesse. Tout va trop vite parfois... » A.C.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • Auteur(s)

    Annie Cohen

  • Éditeur

    Des Femmes

  • Date de parution

    14/11/1979

  • Collection

    Fiction

  • EAN

    9782721001658

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    90 Pages

  • Longueur

    18.1 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    0.7 cm

  • Poids

    90 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Annie Cohen

"Annie Cohen a publié ses cinq premiers livres aux éditions des femmes-Antoinette Fouque, parmi lesquels ""La Dentelle du cygne"" (1979) et ""L'Édifice invisible"" (1988). Plus d'une vingtaine d'ouvrages sont parus depuis chez d'autres éditeurs. Son œuvre littéraire est traversée par une recherche poétique où se mêlent l'intime et l'imaginaire. Par une écriture voluptueuse et saisissante, elle transcende ses douleurs les plus profondes.
Parallèlement à son travail d'écrivaine, elle mène une activité plastique sous forme de rouleaux d'écriture, de dessins à l'encre de Chine et de gouaches."

empty