À propos

Ce livre réunit des articles parus dans la revue italienne L'Erba Voglio et des textes inédits. De son trajet dans le Mouvement de Libération des Femmes, Lea Melandri tire une série d'interrogations sur la « prise de conscience » féminine qui contraint à l'identification, sur la peur de l'abandon comme butée pour les femmes, etc. Convaincue qu'une attention constante à l'inconscient est nécessaire pour pousser plus loin la force et l'originalité de la lutte des femmes, elle propose des éléments d'analyse, élaborés collectivement, pour faire sauter les limites des luttes traditionnelles, gauchistes et féministes, « au moment où l'on doit s'efforcer à la dialectique pour ne pas risquer d'être assimilées, il faut se prémunir d'une grande marge d'autonomie et d'originalité. Il faut avoir claire à l'esprit sa propre différence ».


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie


  • Auteur(s)

    Lea Melandri

  • Éditeur

    Des Femmes

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    22/11/1979

  • EAN

    9782721001641

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    130 Pages

  • Longueur

    18.2 cm

  • Largeur

    13.6 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    130 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Lea Melandri

  • Naissance : 4-3-1941
  • Age : 83 ans
  • Pays : Italie
  • Langue : Italien

Ce livre réunit des articles parus dans la revue italienne L'Erba Voglio et des textes inédits. De son trajet dans le Mouvement de Libération des Femmes, Lea Melandri tire une série d'interrogations sur la « prise de conscience » féminine qui contraint à l'identification, sur la peur de l'abandon comme butée pour les femmes, etc. Convaincue qu'une attention constante à l'inconscient est nécessaire pour pousser plus loin la force et l'originalité de la lutte des femmes, elle propose des éléments d'analyse, élaborés collectivement, pour faire sauter les limites des luttes traditionnelles, gauchistes et féministes, « au moment où l'on doit s'efforcer à la dialectique pour ne pas risquer d'être assimilées, il faut se prémunir d'une grande marge d'autonomie et d'originalité. Il faut avoir claire à l'esprit sa propre différence ».

empty