Un hiver d'artifice
Un hiver d'artifice

À propos

Un monde glacé, figé de silence : tel est « l'artifice », ce semblant, « cette asphyxie de l'âme » à quoi s'affronte Anaïs Nin dans Stella, Un hiver d'artifice, La Voix, trois nouvelles qui composent ce livre. Sur la scène de ce théâtre apparaissent tour à tour Stella actrice, star murée dans son rôle, le père, Dom Juan traversé de gestes creux, et un homme analyste dont seule émerge par instants « la voix » blanche, neutre. À moins que tous trois ne soient que les facettes d'une même personne: toujours absentée, sans corps, masque, rôle tenu par le père, ou plutôt au-nom-du-père. Et si une femme, au hasard des rencontres et des souvenirs dans la vie de tous les jours, parcourt ce dédale peuplé de masques, c'est pour aussitôt, avec la force vivante de ses gestes, de ses mots, de son écriture, démasquer, et trouver sous la mort hivernale l'eau vive, le feu des étés, une chaleur du corps enfin ranimée.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782721001245

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    250 Pages

  • Longueur

    17.6 cm

  • Largeur

    10.6 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    174 g

  • Distributeur

    Sodis

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Anaïs Nin

Anaïs Nin (1903-1977) est née à Neuilly-sur-Seine et a grandi à New York où sa mère, d'origine danoise, s'est installée après avoir été abandonnée par son mari, le compositeur cubain Joaquín Nin. À quatorze ans, Anaïs Nin commence à travailler comme mannequin puis épouse en 1923 Hugh Parker Guiler, avec lequel elle s'installera à Paris. Elle se lance dans l'écriture et s'intéresse à la psychanalyse. Elle doit sa notoriété à la publication de ses journaux intimes offrant une vision profonde de sa vie et de ses relations. La version non censurée de ces journaux n'a pu être publiée qu'après sa mort et celle de son second mari. Elle fut élue membre du National Institute of Arts and Letters en 1974.

empty