Prière aux vivants pour leur pardonner d'être vivants et autres poèmes (Entretien avec Charlotte Delbo par Claude Prévost - Notice bibliographique)

À propos

Si Charlotte Delbo n'a jamais publié de recueil de poèmes de son vivant, la poésie n'en est pas moins une préoccupation constante dans son oeuvre. Les premiers textes littéraires qu'elle fait paraître à son retour de déportation sont sept poèmes, publiés en revue un an à peine après son retour de déportation. Elle ne cessera plus dès lors d'écrire des poèmes qu'elle compile dans des cahiers et insère dans la plupart de ses livres. Le « langage de la poésie » sera toujours au coeur de sa réflexion littéraire, seul capable à ses yeux de « donner à voir et à sentir », seul à même de rendre vibrante « la vérité de la tragédie ». « Les poètes voient au-delà des choses », écrit-elle dans Mesure de nos jours.

Le présent volume se propose de revenir à cette pratique spécifique de la poésie. Il rassemble l'ensemble des poèmes qui jalonnent son oeuvre de 1946 à 1971, publiés ici selon leur ordre d'apparition dans les éditions originales. Nous les faisons suivre de dix poèmes inédits, pour la plupart non datés, issus de ses archives conservées à la BNF. Ils témoignent du pouvoir unique du langage pour résister à l'oppression et la barbarie la plus absolue.


Rayons : Littérature > Poésie


  • Auteur(s)

    Charlotte Delbo

  • Éditeur

    Minuit

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    07/03/2024

  • Collection

    Minuit Double

  • EAN

    9782707355065

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    130 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Charlotte Delbo

Charlotte Delbo (1913-1985), est l'aînée des quatre enfants d'une famille d'immigrés italiens installée à Vigneux-sur-Seine; elle rejoint les jeunesses communistes en 1932 puis travaille avec Louis Jouvet dont elle est l'assistante et l'interlocutrice avant de s'engager dans la résistance en 1941 avec son mari Georges Dudach qui sera arrêté avec elle et
fusillé en 1942. Elle est déportée à Auschwitz-Birkenau par le convoi du 24 janvier 1943 principalement constitué de déportées politiques françaises. Elle en sera l'une des 49 rescapées.
Pendant sa déportation, elle décide que si elle survit, elle témoignera de ce qu'elle et ses compagnes ont vécu. Elle en choisit le titre Aucun de nous ne reviendra, d'après un vers de Guillaume Apollinaire. Ce témoignage, écrit à toute allure sur un cahier à spirale environ six mois après son retour de camps, sera publié 20 ans plus tard, en
1965 par les éditions de Minuit. Il sera complété de deux autres livres Une connaissance inutile et Mesure de nos jours pour former la trilogie « Auschwitz et après ».
Charlotte Delbo ne cessera plus d'écrire.

empty