L'intemporalité perdue et autres nouvelles
L'intemporalité perdue et autres nouvelles

L'intemporalité perdue et autres nouvelles

Traduction AGNES DESARTHE  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

Comment raconter le désir - désir sexuel, appétit pour la vie, l'art... - d'une femme mariée, apprentie écrivaine au début du siècle dernier ? C'est à ce projet qu'Anaïs Nin semble s'atteler dans ces seize nouvelles inédites, écrites pour la plupart entre 1929 et 1931. On y croise une jeune femme qui, parée comme pour un grand voyage, largue les amarres d'un bateau attaché à un arbre au fond d'un jardin, une petite fille abandonnant ses poupées pour se consacrer à l'étude du goût de ses larmes, et bien d'autres personnages hantés par la dualité entre l'être et le paraître.
Ce recueil de nouvelles dévoile, grâce à la très belle traduction d'Agnès Desarthe, la genèse de l'oeuvre d'une des auteures les plus modernes et admirées du XXe siècle.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles > Nouvelles

  • EAN

    9782378910228

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    232 Pages

  • Longueur

    20.6 cm

  • Largeur

    13.2 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    276 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Anaïs Nin

Anaïs Nin (1903-1977) est née à Neuilly-sur-Seine et a grandi à New York où sa mère, d'origine danoise, s'est installée après avoir été abandonnée par son mari, le compositeur cubain Joaquín Nin. À quatorze ans, Anaïs Nin commence à travailler comme mannequin puis épouse en 1923 Hugh Parker Guiler, avec lequel elle s'installera à Paris. Elle se lance dans l'écriture et s'intéresse à la psychanalyse. Elle doit sa notoriété à la publication de ses journaux intimes offrant une vision profonde de sa vie et de ses relations. La version non censurée de ces journaux n'a pu être publiée qu'après sa mort et celle de son second mari. Elle fut élue membre du National Institute of Arts and Letters en 1974.

empty