À propos

L'émancipation d'une femme nourrie par les mouvements féministes des années 60-70 aux États-Unis.

Le rejet du mode`le traditionnel.

Isabelle de Courtivron nai^t apre`s la Seconde Guerre mondiale, a` Paris, dans une famille aux valeurs conservatrices, ou` re`gnent les mensonges et les non-dits. Sa me`re, qui a troque´ son mari volage pour un Ame´ricain prospe`re et rassurant, s'occupe peu de sa fille. Tre`s jeune, Isabelle se re´fugie dans les livres et de´cide de se construire en opposition a` ce mode`le maternel.

L'he´ritage d'une double culture.

Lorsque la famille s'installe aux E´tats-Unis, Isabelle se libe`re. Elle de´couvre une autre culture, ses codes vestimentaires, sa langue, et surtout ses mouvements contestataires. Elle y trouve les armes pour se construire. Contrairement a` ce que pense sa me`re, elle n'est pas « indocile » mais se re´ve`le a` elle- me^me.

Une construction gra^ce aux combats fe´ministes des anne´es 60-70 aux E´tats-Unis.

Dans ce re´cit, l'autrice e´voque les combats fe´ministes auxquels elle a pris part dans les anne´es 60-70 aux E´tats-Unis - la libe´ration du corps de la femme, la non-mixite´, le refus de la maternite´ - et ses figures phares comme Gloria Steinem, Betty Friedan, journalistes, essayistes et militantes pour les droits des femmes. La double culture ame´ricaine d'Isabelle de Courtivron permet de comprendre ces mouvements et ces personnalite´s de l'inte´rieur.



Rayons : Littérature générale > Récit

  • EAN

    9782378802851

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    304 Pages

  • Longueur

    18.5 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    270 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Isabelle de Courtivron

  • Pays : France

Isabelle de Courtivron a toujours mené la barque de son existence. Elle s'est construite en se détournant de son pays et de sa famille pour avoir une vie qui lui ressemble. Elle a connu les mouvements féministes des années 1960 et 1970 qui l'ont structurée, elle a été professeure de littérature, culture et cinéma aux États-Unis à Brown et au MIT. Elle a travaillé sur des romancières comme Violette Leduc ou Clara Malraux. Elle a envoyé son manuscrit par e-mail à l'Iconoclaste, et ce fut tout de suite un coup de cœur.


empty