À propos

En faisant du capitalisme patriarcal le dénominateur commun de l'oppression des femmes et de l'exploitation de la planète, Françoise d'Eaubonne offre de nouvelles perspectives au mouvement féministe et à la lutte écologiste. Pour empêcher l'assassinat généralisé du vivant, il n'y a aucune alternative sinon l'écoféminisme. C'est le féminisme ou la mort. Longtemps inaccessible, ce texte devenu référence est introduit par deux chercheuses et militantes.
A l'aune de leur engagements et d'une lecture croisée de ce manifeste visionnaire, Myriam Bahaffou et Julie Gorecki soulignent les ambiguïtés de ce courant en pleine résurgence et nous proposent des pistes pour bâtir un écoféminisme résolument radical, intersectionnel et décolonial.


Sommaire

Le féminisme ou la mort.
1. De la révolution à la mutation.
2. Le temps de l'écoféminisme.
3. La féminitude ou la subjectivité radicale.
Bibliographie.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Féminisme


  • Auteur(s)

    Françoise d' Eaubonne

  • Éditeur

    LE PASSAGER CLANDESTIN

  • Distributeur

    HARMONIA MUNDI

  • Date de parution

    30/10/2020

  • Collection

    Boomerang

  • EAN

    9782369352433

  • Disponibilité

    Indisponible

  • Nombre de pages

    352 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    12.4 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    320 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Françoise d' Eaubonne

Françoise d'Eaubonne est née en 1920 et morte en 2005. Poétesse et romancière à succès (elle obtient le prix des lecteurs à 24 ans, avec Comme un vol de gerfauts, paru chez Julliard en 1947), elle est une intellectuelle autodidacte prolifique. Résistante, féministe, anticolonialiste, elle sera aussi une des premières défenseuses de la cause homosexuelle (sans être elle-même lesbienne), de l'abolition de la peine de mort et de l'écologie. Cofondatrice du MLF puis du Front homosexuel d'action révolutionnaire en 1971, Françoise d'Eaubonne est aussi à l'origine du concept d'écoféminisme. Injustement tombée dans l'oubli, son œuvre souvent visionnaire est aujourd'hui revisitée par les nouvelles générations féministes. Le Complexe de Diane est son premier ouvrage théorique, paru en 1951 chez Julliard.

empty