À propos

Comment sauver le vivant ? Face aux défis actuels, l'espace médiatique a fait la part belle à de nombreux auteurs nous enjoignant de nous reconnecter au vivant. À suivre cette riche veine de publications, il nous faudrait d'urgence nous rendre davantage sensibles à d'autres formes de vie, qu'elles soient végétales, animales, ou humaines, mais portées par des cosmologies étrangères à la science moderne. En nous dotant ainsi d'autres mots, de récits renouvelés, de formes d'attention inédites, nous aurions enfin une chance de rompre avec le mode de vie qui sape aujourd'hui les conditions même de notre vie terrestre.
Or ces appels à renouer avec la nature, rebaptisée « vivant », pour mieux marquer ce qui nous unit à elle, puisent dans un fond ancien, qui porte à stigmatiser, et à placer hors champ, nos activités de production - qui pèsent pourtant de tout leur poids sur le vivant.

L'ouvrage se propose de disséquer cette mise à l'écart contre-productive de la production. En l'examinant dans trois cas, nous montrons la nécessité d'en prendre le contrepied pour exercer notre responsabilité d'humain.
Au lieu de la fausse alternative entre vivre et produire, la question devient d'établir collectivement quoi et comment produire pour le vivant. Car cultiver le vivant ne peut se suffire d'une attitude générale d'amour à son égard. Pour engager la matérialité de nos vies, nos modes de subsistance et nos organisations de travail, la sensibilité et l'attention, sans cesse convoquées, doivent se traduire dans une capacité à redéfinir ce que nous produisons, ou pas, donc aussi ce que nous espérons de nos vies dans l'Anthropocène.
Les auteurs :
Alexandra Bidet, ancienne élève de l'École normale supérieure, agrégée de sciences économiques et sociales, est chargée de recherche en sociologie au CNRS. Elle s'intéresse aux façons dont nos activités quotidiennes, notamment de travail, nous amènent à explorer ce qui vaut, compte ou mérite d'être fait. Elle est l'auteur de L'engagement dans le travail. Qu'est-ce que le vrai boulot ? (PUF, Le lien social, 2011).
Vincent Rigoulet est professeur des écoles et doctorant en sciences de l'éducation à l'Université de Lorraine. Ancien journaliste, Â philosophe de formation et agronome par passion, il mène une réflexion et des expérimentations sur les manières de développer une culture du vivant à l'école primaire, et faire ainsi de l'éducation un levier stratégique pour répondre à la catastrophe écologique.


Rayons : Sciences & Techniques > Sciences appliquées et industrie > Filières industrielles > Agriculture / Agronomie / Agroalimentaire


  • Auteur(s)

    Alexandra Bidet, Vincent Rigoulet

  • Éditeur

    Croquant

  • Distributeur

    Pollen

  • Date de parution

    24/08/2023

  • Collection

    Detox

  • EAN

    9782365124003

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    150 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    120 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Alexandra Bidet

Alexandra Bidet, ancienne élève de l'École normale supérieure, agrégée de sciences économiques et sociales, est chargée de recherche en sociologie au CNRS. Elle s'intéresse aux façons dont nos activités quotidiennes, notamment de travail, nous amènent à explorer ce qui vaut, compte ou mérite d'être fait. Elle est l'auteur de L'engagement dans le travail. Qu'est-ce que le vrai boulot ? (PUF, Le lien social, 2011).

Vincent Rigoulet

Vincent Rigoulet est professeur des écoles et doctorant en sciences de l'éducation à l'Université de Lorraine. Ancien journaliste, philosophe de formation et agronome par passion, il mène une réflexion et des expérimentations sur les manières de développer une culture du vivant à l'école primaire, et faire ainsi de l'éducation un levier stratégique pour répondre à la catastrophe écologique.

empty