À propos

Il n'y a pas d'échec amoureux. A. N.Zoïle est tombé éperdument amoureux de la douce Astrolabe, mais la jeune femme consacre tout son temps à Aliénor, une romancière géniale quoique légèrement attardée. Par dépit, il décide de détourner un avion et de l'envoyer percuter la tour Eiffel. A moins que...Tout est possible. Et, dans ce possible, on se laisse volontiers guider par une Amélie défoncée qui, jonglant avec ses figurines de lanterne magique, s'envoie joyeusement en l'air... Jean-Paul Enthoven, Le Point.Le Voyage d'hiver, titre emprunté à Schubert, [...] est une fantaisie originale dont l'étrange saveur ne se dissipe pas de sitôt. Delphine Peras, Lire.Lumineux démiurge, Amélie Nothomb apporte un peu de légèreté dans un monde d'une terrifiante gravité. Son nouveau roman est épatant ! François Busnel, L'Express.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Amélie Nothomb

  • Éditeur

    LE LIVRE DE POCHE

  • Distributeur

    HACHETTE

  • Date de parution

    04/05/2011

  • Collection

    Litterature

  • EAN

    9782253160151

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    17.5 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    110 g

  • Support principal

    Poche

Amélie Nothomb

Issue d'une illustre famille bruxelloise, Amélie Nothomb est la fille d'un ambassadeur belge. Née au Japon, elle reste profondément marquée par la culture nippone. Mais les déplacements successifs de son père l'emmènent toute jeune en Chine, à New York, et en Asie du sud-est. De ces voyages, Amélie conserve un sentiment tenace de solitude, atténué par une forte complicité avec sa soeur. Elle retourne en Belgique à l'âge de dix-sept ans et suit des études gréco-latines. En 1992, son roman 'Hygiène de l'assassin' est accueilli avec un énorme succès. Frustrée de ne pas être restée au Japon, elle y retourne et retranscrit cette expérience plus que déroutante dans 'Stupeur et Tremblements', couronné Grand Prix de l'Académie française en 1999. Depuis, elle publie à peu près un roman par an, se définissant elle-même comme une 'graphomane malade de l'écriture'.

empty