À propos

Elle est belle et sage, on lui prête pourtant toutes les folies. Il est impulsif et fantasque, sa réputation est pourtant celle d'un homme calme et patient.
Sybil et François forment un couple en vue dans le milieu du théâtre parisien. Il y a dix ans, ils se sont juré fidélité. Lorsqu'ils croisent le chemin de Mona Vogel, riche propriétaire du théâtre de l'Opéra, les étoiles s'alignent. Mona, qui a hérité de la fortune de son défunt mari, pourrait financer la pièce traduite par Sybil et qu'ils rêvent de monter ensemble depuis des mois.
Et si, pour cela, François doit répondre à quelques avances de la veuve, pourquoi pas ? Les deux amants sont sûrs de leur amour.
La trahison anéantira pourtant tout sur son passage.

Dans Le Miroir égaré, Françoise Sagan, au sommet de son art, décortique avec minutie la destruction d'un couple et l'anéantissement du sentiment amoureux dans un roman sublime et cruel.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Françoise Sagan

  • Éditeur

    Stock

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    26/10/2022

  • Collection

    La Bleue

  • EAN

    9782234090637

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    180 Pages

  • Longueur

    21.6 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    1.8 cm

  • Poids

    266 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Françoise Sagan

Issue d'une famille de la grande bourgeoisie, Françoise Quoirez, dite Sagan, passe une enfance épargnée par les pénuries de la Seconde Guerre mondiale. Les années défilent et le triomphe se profile grâce à son roman 'Bonjour tristesse', écrit à l'âge de dix-huit ans. Bien que le public et la critique soient séduits, cette oeuvre suscite la polémique. Traitant du désir sexuel d'un point de vue féminin, les remarques le concernant sont quelque peu acerbes. Françoise Sagan adopte par la suite un style de vie des plus décalés, tant sur le plan de l'avoir que de l'être. Ses oeuvres s'en inspirent et mettent en exergue l'ennui et la fuite dans l'alcool. Elle incarne une insolence et une fraîcheur qui ne peuvent que choquer les étouffantes années 1950. Tentée par la scène, elle s'essaye à quelques pièces de théâtre : 'Château en Suède', 'la Robe mauve de Valentine', 'L' Excès contraire'... Malgré le succès de ses oeuvres, elle ne reçoit que peu de prix littéraires, mais se voit tout de même décerné en 1985 le prix Monaco, qui vient saluer l'ensemble de son oeuvre. Si l'on peut toujours discuter de sa véritable place dans le panthéon littéraire, Françoise Sagan était avant tout un être vrai et libre. Elle restera dans l'histoire comme un personnage, sans doute plus important que ses livres, un mythe dont la notoriété dépasse les frontières de l'Hexagone, le totem d'une époque faite de liberté et d'insouciance.

empty