Les grandes criminelles de l'histoire : de l'affaire des poisons à nos jours

À propos

Les femmes ont tué. Elles ont tué pour les mêmes raisons que les hommes et cela depuis l'aube des temps. L'opinion générale se figure sans doute encore que la passion conduisait leur geste tant les femmes furent longtemps présentées comme des êtres déraisonnables et faibles, jouets de leurs émotions. Pourtant nombre d'entre-elles étaient de froides calculatrices à l'instar de la marquise de Brinvilliers, d'Henriette-Blanche Canaby, l'empoisonneuse des Chartrons, ou encore de Jeanne Weber, l'ogresse de la Goutte-d'Or.
Parmi les meurtrières de l'Histoire, Marc Lefrançois en retient seize, de l'affaire des poisons à nos jours. Seize criminelles qui, à quelques exceptions près, usèrent du poison pour donner la mort. S'appuyant sur les enquêtes de police et la presse de l'époque, l'auteur redonne vie à ces faits divers d'autrefois et interroge mobiles, méthodes et décisions de justice. Chaque affaire fait resurgir les moeurs d'une époque et la place des femmes dans un monde où le crime était parfois perçu comme seule issue.
La marquise de Brinvilliers - Lady Olympia Guilfort - Marie Lafarge - Hélène Jégado - Fanny Lambert - Henriette-Blanche Canaby - Marguerite Steinheil - Jeanne Weber - Marie Bourette - Henriette Caillaux - Madame Weissmann-Bessarabo - Germaine Berton - Louise Grappe - Les soeurs Papin - Violette Nozière - Marie Besnard SONT LES GRANDES CRIMINELLES DE L'HISTOIRE


Sommaire

Marie-Madeleine Dreux d'Aubray, marquise de Brinvilliers (célèbre empoisonneuse).
Catherine Deshayes, dite La Voisin (1680).
Lady Olympia Guilfort (XVIIe siècle, princesse polonaise mais qui va sévir à Paris.
Elle séduit et tue ses amants.
Elle va être arrêtée par le célèbre chef de la police de Louis XIV, La Reynie).
Marie Catherine Taperet (1755, "La Lescombat" fait assassiner son mari par son amant.
Charlotte Corday (1793, assassinat de Marat).
Marie Martin (1831, L'auberge rouge).
Marie Lafargue (1840, une Madame Bovary empoisonneuse).
Hélène Jégado (1849, la cuisinière meurtrière).
Fanny Lambert (1868, tireuse de cartes: l'affaire des empoisonneuses de Marseille).
Marie Jeanneret (1868, fausse infirmière, vraie empoisonneuse).
Henriette Marie Francey (1885, célèbre affaire criminelle sous la IIIe République).
Madame Steinheil (1908, ancienne maîtresse du président Félix Faure, présente au moment de sa mort; surnommée "la pompe funèbre", elle est inculpée d'un double assassinat mais sera cependant acquittée).
Jeanne Weber (1908, "l'ogresse de la Goutte d'Or").
Henriette Caillaux (1914, la célèbre affaire Caillaux, crime passionnel).
Germaine Berton (1923, crime politique: elle assassine le secrétaire de l'Action Française pour "venger Jean Jaurès").
Louise Grappe (1928, assassine son mari Paul Grappe, ancien déserteur caché sous l'identité de "Madame Suzanne": célèbre affaire criminelle de l'après-guerre).
Les soeurs Papin (1933, assassinent leurs employeurs).
Violette Nozière, dite "L'Ange noir" (1933, parricide).
Marie Besnard, dite l'empoisonneuse de Loudun (1949, une des plus célèbres histoires criminelles. Elle sera acquittée).
Simone Weber (1985, la diabolique de Nancy).

Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire


  • Auteur(s)

    Marc Lefrançois

  • Éditeur

    Armand Colin

  • Distributeur

    Hachette

  • Date de parution

    27/09/2023

  • EAN

    9782200635930

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    176 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.4 cm

  • Poids

    232 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Marc Lefrançois

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Marc Lefrançois est l'auteur de plusieurs livres. Il a notamment publié "Histoires insolites des rois et des reines de France", "Histoires insolites de la littérature et des écrivains" ou "Dans l'intimité des dictateurs" (City).

Découvrez un extrait PDF
empty