À propos

La conférence en ligne organisée par l'Unesco et l'Agence universitaire de la francophonie le 8 mars 2021 a été l'occasion de porter un regard sur l'engagement pour les droits des femmes aujourd'hui. Mariage forcé, inégalité des salaires, accession diffcile à l'éducation, violences conjugales, sexuelles... partout sur la planète, en dépit des acquis récents, les femmes subissent au quotidien discriminations et atteintes à leur intégrité physique et morale. Un état des lieux alarmant encore aggravé par la crise de la Covid-19, qui vient de faire basculer dans l'extrême pauvreté 47 millions de femmes et de fllles. Dix-huit personnalités engagées dans la lutte pour les droits des femmes témoignent de leur action, de leurs réflexions et ouvrent des pistes pour que l'égalité entre hommes et femmes devienne enfin une réalité. Car défendre ensemble, tous sexes et générations confondus, les droits des femmes à disposer de leur corps, de leurs rêves, de leur vie, c'est créer une société meilleure pour chacun.e d'entre nous.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Thèmes et questions de société > Classes sociales / Inégalités


  • Auteur(s)

    Guila clara Kessous, Isabelle Rome, Collectif

  • Éditeur

    ALTERNATIVES

  • Distributeur

    SODIS

  • Date de parution

    03/03/2022

  • Collection

    Manifesto

  • EAN

    9782072974625

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    160 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    232 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Guila Clara Kessous

Guila Clara Kessous est productrice, metteur en scène et comédienne. Détentrice d'un doctorat sous la direction d'Elie Wiesel pendant plus
de sept ans, elle enseigne à Harvard. Elle est la seule artiste à avoir produit et mis en scène tout le répertoire théâtral d'Elie Wiesel.

Isabelle Rome

Plus jeune juge de France, Isabelle Rome n'a que 23 ans lorsqu'elle est nommée en 1987 juge de l'application des peines à Lyon. Elle s'engage dans plusieurs associations d'aide aux détenus, aux toxicomanes ou aux étrangers demandeurs d'asile et quitte quelques années les Tribunaux pour travailler dans la prévention de la délinquance, à la Délégation interministérielle à la Ville. Elle devient conseillère technique de la Garde des Sceaux en 2001, chargée des mineurs et de l'aide aux victimes. Nommée en 2003 vice-présidente du Tribunal d'Amiens comme juge d'instruction, puis de Pontoise, elle y exerce encore la fonction de juge des libertés et de la détention.

Collectif

.

Découvrez une sélection de pages intérieures 1 2 3 4 5 6 7 8
empty