Autolouange et autres poèmes

, ,

Traduit de l'ANGLAIS

À propos

«Sol natal», «Ce que femme veut», «Souvenance», «Prière de celle qui doute», «Vers composés dans un bois un jour de grand vent»... Les vingt poèmes ici réunis sont extraits d'un recueil publié à compte d'auteur en 1846 - alors vendu à deux exemplaires... - et signé des pseudonymes masculins Currer, Ellis et Acton Bell. Ce sont pourtant les trois soeurs mythiques de la littérature anglaise qui se cachent derrière ces noms, celles-ci rendant lisibles, pour la première fois et en choeur, quelques-uns de leurs écrits respectifs. Émouvants et beaux pour eux-mêmes, ces vers le sont encore parce qu'ils suggèrent les proses romanesques à venir, faisant affleurer landes frappées par le vent et héroïnes tourmentées. «Ma voix ne trembla point / Ma joue ne rougit point, / D'éclair dans mes yeux il n'y eut point, / Pour dire l'espoir ou la joie ; / Mais au-dedans, comme elle brûlait, mon âme, / Comme j'avais le coeur battant !»


Rayons : Littérature > Poésie


  • Auteur(s)

    Anne Brontë, Charlotte Brontë, Emily Brontë

  • Éditeur

    Folio

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    03/01/2020

  • Collection

    Folio 2 Euros

  • EAN

    9782072877353

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    80 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    0.6 cm

  • Poids

    56 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Anne Brontë

Fille d'un pasteur anglican née en 1820, Anne Brontë passe sa jeunesse au presbytère de Haworth avec son frère et ses s?urs aînées Emily et Charlotte. Tous quatre font très tôt preuve d'une imagination hors du commun. Les trois soeurs publient ensemble un recueil de poèmes, avant d'écrire chacune des romans. Anne, marquée par son expérience de gouvernante (1835-1845), souligne dans Agnes Grey (1847) la responsabilité des parents dans le manque de rectitude morale des enfants de familles riches. Femme réservée, elle masquait ses sentiments sous un « voile de nonne rarement soulevé », selon sa soeur Charlotte. Elle meurt en 1849 de la tuberculose, comme son frère et Emily, après avoir publié l'année précédente cet ultime roman, La Dame du manoir de Wildfell.

Charlotte Brontë

Avec son roman Jane Eyre, paru en 1847 sous le pseudonyme masculin de Currer Bell, Charlotte Brontë (1816-1855) connut un succès retentissant à une époque où l'écriture était encore l'apanage des hommes. Dans ses lettres, elle se raconte, avec pudeur et humilité, tour à tour enthousiaste et mélancolique, dessinant son parcours d'écrivaine, attentive au destin des femmes et défenseuse de leur vocation littéraire.

Emily Brontë

empty