Des femmes peintres : du XVe à l'aube du XIXe siècle

À propos

Depuis le texte fondateur de Vasari, l'histoire de l'art avait tenu dans l'ombre le travail des femmes peintres. À partir des années 1960, les Feminist Studies et les Gender Studies ont permis de mettre à mal cette tendance et de redécouvrir des artistes majeures dont le travail avait été injustement occulté au profit de celui de leurs homologues masculins.
Du fait de leur isolement et de leur faible nombre tout autant que des interdits et des obstacles qui furent opposés à leur formation comme à leur carrière, l'étude des femmes peintres a engagé Martine Lacas à se poser certaines problématiques qui leur sont propres : dans quelles familles sont-elles nées ? comment se sont-elles formées ? quelles stratégies ont-elles développées pour légitimer leur statut d'artiste et leur production ? Mais aussi qu'est-ce que le fait d'être femme a changé quant au choix des sujets et de leurs interprétations, quant à l'affirmation de soi par l'oeuvre et dans l'ouvre ?
Pour répondre à ces questions, Martine Lacas s'appuie sur l'étude des ouvres de ces femmes peintres du XVe à l'aube du XIXe siècle, parmi lesquelles on compte Elisabeth Vigée Le Brun, Artemisia Gentileschi, Sofonisba Anguissola ou Adélaïde Labille-Guiard, dont le genre a déterminé et détermine encore la réception, la fortune critique et l'appréciation esthétique.


Rayons : Arts et spectacles > Généralités sur l'art > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'art


  • Auteur(s)

    Martine Lacas

  • Éditeur

    SEUIL

  • Distributeur

    MDS

  • Date de parution

    22/10/2015

  • Collection

    Beaux Livres

  • EAN

    9782021190519

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    224 Pages

  • Longueur

    27.3 cm

  • Largeur

    22.8 cm

  • Épaisseur

    2.4 cm

  • Poids

    1 435 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Martine Lacas

Martine Lacas est auteure, chercheuse et commissaire d'exposition indépendante. Docteure en histoire et théorie de l'art de l'EHESS (École des hautes études en sciences sociales), son activité de recherche porte sur la représentation picturale de la Renaissance au XIXe siècle qu'elle interroge selon une conception élargie et transversale de la discipline historique. Elle a publié Au fond de la peinture. Une poétique de l'arrière-plan (Seuil, 2008), Désir et peinture (Seuil, 2011), Rodion Romanovitch Raskolnikov. Portrait of a man (Éditions Loco, 2104), Des femmes peintres, du XVe à l'aube du XIXe siècle (Seuil, 2015). Elle a été la commissaire de l'expositionPeintres femmes, 1780-1830. Naissance d'un combat au musée du Luxembourg, Paris (mai-juillet 2021) dont elle a assuré la direction scientifique et co-écrit le catalogue, paru aux éditions de la RMN.

empty