À propos

La pratique de l'avortement s'est très largement répandue au XIXème siècle, en rapport avec les profondes mutations sociales et matérielles de la nouvelle civilisation industrielle.
La généralisation des moyens mécaniques a complété voire supplanté les vieilles potions herbacées et les remèdes plus ou moins inefficaces issus de l'Antiquité. Cependant, les ressorts moraux viennent justifier la répression : crime contre Dieu, l'avortement devient également et avant tout, de la fin du XIXème siècle jusqu'à 1945, un crime antinational et antipatriotique qui enlève de nouveaux citoyens et de nouveaux soldats à une communauté angoissée par son atonie démographique et par le dynamisme de la natalité allemande.
La revendication du droit à l'avortement va néanmoins se faire entendre. D'abord par la reconnaissance de l'avortement thérapeutique, en 1852. Défendu ensuite dans une perspective révolutionnaire par les néo-malthusiens de la Belle Epoque, le droit des femmes à disposer de leur corps finit par s'imposer au début des années 1970, entraînant avec lui un débat passionné qui ne cessera pas avec le vote de la loi Veil.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Histoire généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur l'histoire


  • Auteur(s)

    Jean-Yves Le Naour, Catherine Valenti

  • Éditeur

    SEUIL

  • Distributeur

    MDS

  • Date de parution

    07/03/2003

  • Collection

    L'univers Historique

  • EAN

    9782020541367

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    20.5 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.5 cm

  • Poids

    390 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Jean-Yves Le Naour

  • Naissance : 26-4-1972
  • Age : 52 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Historien, né le 26 avril 1972 à Meaux, docteur en histoire, spécialiste de la Première Guerre mondiale et de l'entre-deuxguerres, professeur en classes préparatoires de sciences politiques à Aix-en-Provence. Il est Directeur de la collection l'histoire comme un roman chez Larousse depuis juin 2009.

Catherine Valenti

  • Naissance : 22-6-1970
  • Age : 53 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Membre de l'équipe de recherche PLH-ERASME, Catherine VALENTI est maître de conférences en histoire contemporaine à l'université de Toulouse-Jean Jaurès et travaille sur la réception de l'Antiquité du XIX e siècle à nos jours. Après avoir étudié l'utilisation de l'Antiquité dans le domaine politique (à travers l'étude des références antiques dans l'idéologie d'extrême droite, de l'Action française de Charles Maurras au Front national de Jean-Marie Le Pen), elle s'intéresse à présent aux
œuvres de fiction contemporaines qui intègrent des références à l'Antiquité.

empty