Ma Birmanie ; conversations avec Alan Clements

À propos

Les récents événements en birmanie ont révélé au monde le nom d'aung san suu kyi, âme de la résistance du peuple birman à la dictature et prix nobel de la paix.
D'où tire-t-elle la conviction et la force qui, depuis près de vingt ans, lui permettent de mener avec un héroïsme tranquille le plus inégal des combats contre la junte au pouvoir en birmanie ? elle refuse la provocation, elle refuse la peur, elle refuse la haine. elle s'obstine à réclamer le dialogue. comment a-t-elle réussi à garder cette extraordinaire mesure face aux injures, aux arrestations - elle est depuis douze ans prisonnière dans sa propre maison et est restée plus de deux ans sans nouvelles de son mari et de ses jeunes enfants - et face aux brimades quotidiennes ?.
Avec une clarté et une simplicité admirables, elle l'explique longuement dans ce livre à la fois d'une actualité brûlante et d'une philosophie intemporelle



Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Vie politique dans le monde

  • EAN

    9782012794351

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    405 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    0.5 cm

  • Poids

    336 g

  • Distributeur

    Hachette

  • Support principal

    Grand format

Aung San Suu Kyi

Née à Rangoun en 1945, diplômée d'Oxford en philosophie, sciences politiques et sciences économiques, Aung San Suu Kyi a reçu en 1990 le Prix Thorolf Rafto pour la défense des Droits de l'homme décerné par la Norvège et le Prix Sakharov pour la liberté de pensée décerné par le Parlement européen. En 1991, le prix Nobel de la paix fait connaître son combat au monde entier. Aung San Suu Kyi a affronté avec le plus grand courage et par une lutte non violente, l'une des pires dictatures de la planète. Assignée à résidence en juillet 1989, elle fut condamnée à un silence et à un isolement complets, malgré l'écrasante victoire aux élections de Mai 1990 de la Ligue nationale pour la démocratie qu'elle a fondé. Elle est libérée le 13 novembre 2010, puis est élue députée le 1er avril 2012, lors d'élections partielles remportées par son parti.

empty