Le roseau révolté (2 cd audio ; 1h36 ; lu par Isabelle Huppert)

 (Lu par Isabelle Huppert)

À propos

« Il arrive dans la vie de chacun que, soudain, la porte claquée au nez s'entrouvre, la grille qu'on venait d'abaisser se relève, le non définitif n'est plus qu'un peut-être, le monde se transfigure, un sang neuf coule dans nos veines. C'est l'espoir. Nous avons obtenu un sursis. Le verdict d'un juge, d'un médecin, d'un consul est ajourné. Une voix nous annonce que tout n'est pas perdu. Tremblante, des larmes de gratitude aux yeux, nous passons dans la pièce suivante où l'on nous prie de patienter, avant de nous jeter dans l'abîme. » N.B.

Ainsi commence le bref voyage que deux amants font ensemble avant de se séparer. Elle reste à Paris, exilée de sa Russie natale ; il rentre en Suède avant que la guerre ne l'en empêche définitivement. Après ce dernier paradis, la mémoire se réduit, s'effiloche... Néanmoins, l'espoir survit à la guerre et conduit cette femme à la recherche de l'amant, dont elle est sans nouvelles. C'est alors que le sens de leurs deux destins finalement se révèle.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles


  • Auteur(s)

    Nina Berberova

  • Éditeur

    Des Femmes

  • Distributeur

    Sodis

  • Date de parution

    15/09/2005

  • Collection

    Bibliotheque Des Voix

  • EAN

    3328140020557

  • Disponibilité

    Disponible

  • Longueur

    14.2 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    110 g

  • Support principal

    CD Audio

Infos supplémentaires : Livre lu  

Nina Berberova

Née à Saint-Pétersbourg en 1901, exilée en France en 1925 puis émigrée aux Etats-Unis en 1950, Nina Berberova est morte à Philadelphie en septembre 1993.

Dès son enfance elle écrivait des poèmes. Elle a eu deux origines, l'une nordique et russe, l'autre méridionale et arméniène. En été 1922, elle s'exile en France et passera quelques temps à Thorenc.

C'est dans la capitale que ses journées furent rythmées par ses visites au club des écrivains, réunissant Blum, Block, Gorki, Khodassevitch, et d'autres auteurs célèbres. Elle eut une liaison avec Khodassevitch jusqu'en 1932. A l'enterrement de celui-ci, en 1939, Nina Berberova se lia d'amitié avec Olga, la femme de khodassevitch mais malheureusement, celle-ci et Vera, sa sœur, furent arrêtées peu de temps après par les SS. Olga, désormais veuve, fut déportée avec Vera à Auschwitz, bien que son mari ait été un aryen, les Allemands craignaient qu'elle ne se remaria avec un Juif . Son œuvre romanesque reste totalement inconnue. Elle passe alors aux Etats-Unis en 1950, prend la nationalité américaine et continue d'écrire sans aucun succès. C'est en 1985 que la traduction de l'Accompagnatrice la fait enfin découvrir en France. Quand elle disparaît à Philadelphie en 1993, elle est consacrée sur le tard écrivain d'importance.

empty