Albin Michel

  • Qui est Anna Madgigine Jai Kingsley ? Née Anta Madjiguene Ndiaye, cette princesse issue de la famille royale de l'actuel Sénégal fut capturée en 1806, alors qu'elle n'avait que treize ans, pour être vendue à Zephaniah Kingsley, un marchand d'esclaves et riche exploitant originaire de Floride, qui, pris d'affection pour la belle Africaine, fit d'elle sa compagne, la mère de plusieurs de ses enfants, mais aussi son bras droit pour administrer ses terres.
    Anna connaît alors une incroyable ascension sociale dans une Amérique en construction bouleversée par les guerres - de Sécession, « des Patriotes » - et traversée par des tensions raciales de plus en plus violentes, qui lui permet non seulement de recouvrer sa liberté, mais aussi de devenir elle-même une femme d'affaires influente, gestionnaire de sa propre plantation et une figure centrale de la communauté noire libre. Au décès de son compagnon, elle mène un combat acharné contre la famille de ce dernier et la justice américaine pour protéger son héritage et celui de ses enfants métis.
    De l'Afrique à la Floride, en passant par Cuba et Haïti, l'extraordinaire périple de cette princesse wolof victime de la traite négrière est à l'origine d'une véritable légende, particulièrement au Sénégal, où son histoire la hisse au rang de véritable héroïne.

  • Née paysanne en 1762 dans l'Ardenne belge, Théroigne est l'une des plus belles figures de la Révolution : demi-mondaine entretenue par un marquis jaloux à la veille de l'ouverture des États-Généraux, elle se construit, à la faveur du combat pour la liberté, une identité nouvelle, ouvre un salon à Paris et fonde une société patriotique. La presse royaliste fait d'elle alors une libertine sadienne, que l'on accuse d'espionnage. En 1792, au sommet de sa gloire, elle réclame la levée de « bataillons d'amazones » pour combattre les monarchies aux frontières. En pleine Terreur, le délire s'empare d'elle : la folie la sauvera de la guillotine. Internée jusqu'à sa mort en 1817, elle deviendra pour la médecine un grand cas de mélancolie, tandis que Baudelaire, Michelet et plus tard Sarah Bernhardt chanteront sa légende.
    Cette première grande biographie critique de l'une des pionnières du féminisme, fondée sur des sources inédites, fut l'un des succès des commémorations du Bicentenaire de la Révolution française.

    Nouvelle édition, avec une préface et une postface inédites.

  • Trente ans après la mort de Simone de Beauvoir, rien de son combat ne semble plus actuel, ni plus fondé. En même temps, de nombreuses zones d'ombres la concernant se sont dissipées : on connaît mieux désormais, à travers des correspondances et des récits de proches, la vérité de celle qui fut l'inspiratrice de tant de femmes à travers le monde. Marie-Jo Bonnet, qui a connu Simone de Beauvoir au moment de la création du MLF et s'est régulièrement entretenue avec elle, a fait le choix de relire l'oeuvre et de la confronter à la vie de l'auteur du Deuxième sexe.

    Essai polémique, ce livre démystifie la pensée et l'existence de Simone de Beauvoir dont Marie-Jo Bonnet pointe une à une les duplicités, les falsifications et les erreurs : un procès en révision, qui permet autant de dégager le génie d'une grande intellectuelle, que d'instruire un réquisitoire contre les errements d'une femme ambiguë.

empty