Littérature traduite

  • Dans les vingt pages supplémentaires de cette nouvelle édition, Giulia Enders actualise ses connaissances grâce à l'étude d'une quinzaine de recherches récentes (États-Unis, France, Europe) portant sur le microbiote et les bactéries susceptibles de lui être favorables. Dépression et hypersensibilité au stress sont les maladies qu'elle étudie de près ainsi que l'impact de certains probiotiques pour les guérir. Des conseils d'alimentation complètent cette édition augmentée, qui comportera également de nouveaux dessins ainsi que des nouvelles sources.

  • Vous pensez tout savoir sur l'appareil génital féminin tant on en parle dans les magazines et sur Internet. Eh bien, détrompez-vous. «Les Joies d'en bas», écrit par deux Norvégiennes devenues médecins et traduit dans une trentaine de langues, dissipe enfin un ensemble de mythes entourant le sexe. Non, il n'est pas possible de constater médicalement qu'une fille est encore vierge. Non, l'orgasme purement "vaginal" n'existe pas. Vous allez découvrir la face cachée du clitoris, comprendre la ronde des hormones qui orchestrent les menstruations, faire le point sur les différents types de contraception et mettre le doigt sur le Point G. En faisant état des tout derniers résultats de la recherche, ce livre savant et joyeux nous dit : pour être fière de son sexe, il faut le connaître.

  • Deux jeunes médecins présentent les nouvelles recherches sur l'importance de la graisse corporelle et montrent le chemin pour vivre en harmonie avec elle. Ni trop, ni pas assez !

  • Evoque le conflit entre les normes morales imposées dès le plus jeune âge et son propre ressenti qui se manifeste par des maux corporels. Dans une première partie, illustre le propos à partir de biographies d'écrivains célèbres puis indique de quelles façons rompre le cercle vicieux de l'automystification.

  • « Est-ce que je jouis comme les autres ? ».

    « Je pense que je n'ai jamais eu d'orgasme. Suis-je normale ? ».

    « Je ne profite pas de mes relations sexuelles, car je m'inquiète tout le temps de mon corps. Comment changer ? ».

    Désir, excitation, plaisir, douleur pendant les rapports, orgasme, fétichismes, fantasmes... Nous nous posons toutes des questions sur notre sexualité. Sexothérapeute internationalement reconnue, Emily Nagoski nous convie à un véritable voyage au coeur de notre sexualité et nous aide à comprendre pourquoi il ne peut y avoir de normes en matière de plaisir féminin. Les dernières recherches scientifiques ont en effet révélé qu'il existe des différences physiologiques, neurologiques et psychologiques bien plus grandes d'une femme à l'autre que d'un homme à l'autre.

    De l'anatomie de nos organes génitaux aux mécanismes de réponse à l'excitation, de l'influence de nos émotions aux secrets de l'orgasme extatique, Emily Nagoski décrypte les fascinants processus à l'oeuvre dans le plaisir féminin et nous aide à mieux nous connaître pour mieux jouir !

    Un guide décomplexant et libérateur, parce qu'en matière de sexe aussi, chaque femme est unique !

  • Quelques mois après Sorcières, sages-femmes & infirmières, Barbara Ehrenreich et Deirdre English publient un second pamphlet contre le système de santé étatsunien qui, depuis le XIXe siècle, est le plus puissant instrument en matière de promotion de l'idéologie sexiste.
    B. Ehrenreich et D. English décrivent la vie dans les riches demeures et les quartiers pauvres du New York du XIXe siècle pour nous montrer comment la médecine a invoqué la « science » pour attester de l'infériorité « naturelle » des femmes, ces êtres « malades », « hystériques » et « contagieux », et comment elle a contribué à créer des rapports au corps radicalement différents en fonction des appartenances sociales.
    A l'aide d'exemples frappants, tels que les nombreux «traitements» et «cures de repos» infligés aux femmes au fil des décennies, les auteures analysent la logique biomédicale servant à justifier la discrimination de masse fondée sur le sexe dans la culture états-unienne. Depuis Hippocrate, les médecins traitent les femmes comme le sexe «faible». Fragiles ou contagieuses lève le voile sur cette période et affirme la nécessité de repenser la pratique médicale dans son rapport aux femmes. Un nouvel essai percutant !

  • Le nom de Rosalind Franklin est peu connu du grand public. Ses travaux sont pourtant à l'origine de l'une des découvertes les plus importantes du XXe siècle : la structure de l'ADN. Mais elle n'en a été créditée ni par ses pairs, à qui elle a fourni, à son insu, une étape décisive dans la révélation de la « double hélice », ni par le jury du prix Nobel qui a récompensé ces derniers en 1962.

    Brenda Maddox retrace l'histoire de cette remarquable biologiste moléculaire britannique, en exposant l'injustice dont elle a été victime, mais aussi en soulignant la richesse de « sa vie complexe, féconde et active », bien que prématurément interrompue par son décès d'un cancer en 1958. Elle avait 37 ans. Cette biographie est un hommage, la réhabilitation d'une femme et d'une grande scientifique.

empty