Albin Michel

  • Depuis la préhistoire, avec l'apparition des venus hottentotes, la femme a été le centre et le support de tous les fantasmes. Déesse ou putain, vierge ou sorcière, virago ou odalisque, elle a été mise en scène, allumée, surexposée : son corps, toutes les parties de son corps, et son visage, à travers un regard essentiellement masculin.
    La première partie de cet ouvrage - La femme regardée - va jusqu'au moment où Courbet et Manet vont révolutionner le regard, la seconde - Les femmes qui nous regardent - jusqu'aux années 60 et la troisième - Ces femmes qui se regardent - débute avec les années 1970, quand s'est opérée une révolution majeure pour les femmes artistes qui désormais se représentent elles-mêmes. C'est donc aussi à une histoire de l'évolution du statut de la femme que ce livre convie, comme un voyage au Pays de l'émancipation sexuelle et politique, de Camille Claudel à Louise Bourgeois, et de Frida Kahlo à Cindy Sherman.

    "JE SUIS UNE FEMME. TOUT ARTISTE EST UNE FEMME.».
    PICASSO.

  • Jean-François Jaussaud a rencontré Louise Bourgeois en 1994 dans son atelier de Brooklyn. Passé au crible de ses questions, le photographe est finalement adoubé par l'artiste. Un premier rendez-vous a lieu au printemps 1995, mais à une seule condition : détruire les images si celles-ci ne lui plaisent pas... Jaussaud accepte et passe le "test". Il obtient alors carte blanche pour photographier librement l'atelier et la maison de Chelsea.
    Il reviendra pendant onze ans. Ces images rares montrent l'une des plus grandes artistes contemporaines dans son intimité, au coeur de son oeuvre.

  • "De Caron, dont nous restent si peu de disques, de Bréval, dont il n'en reste aucun, regardez les yeux qui flamboient et vous saisirez sinon la voix même, du moins son feu. Apprendre à compléter l'oreille par l'oeil, pour imaginativement plus à plein réincarner la tragédienne qui ne viendra plus. Le bel exercice ! Puisse, par contagion, nous en venir un peu de ce feu sacré dont l'histoire ne nous donne plus d'exemples. Voyez les visages, voyez les regards, complétez par les voix, si trace en reste ; ou des regards induisez le timbre et la vibration, et figurez-vous l'ensemble, le rapport magique. Et voici : les Tragédiennes sont revenues... " André Tuboeuf, extrait de la préface.

  • Au fil des pages, de ses souvenirs et des photos exceptionnelles, on découvre une femme franche, drôle, éprise de justice et déterminée.
    Toute sa vie, Simone Signoret a lutté contre les apparences, acceptant les années qui passaient sur son visage et balayant d'un geste les critiques que le gotha de l'époque ne manquait pas de lui adresser. Plus que tout autre, Simone Signoret faisait de l'âge une force, gagnait en sagesse et talent ce qu'elle perdait en beauté.
    Signoret, l'actrice, la femme, le mère, la militante n'a jamais transigé sur ces principes. Et qu'importent les railleurs, la « roulotte » trace...

  • Arriver la nuit dans une maison qu'on ne connaît pas.
    Sauver une coccinelle. Confier un secret. Réciter un poème qu'on a soi-même écrit. Un inventaire joyeux de phrases et de photos sensibles pour évoquer des émotions, des souvenirs d'enfance. Et s'offrir de délicieux battements de coeur...

empty