Sociologie généralités

  • Ce livre propose aux femmes de maîtriser l'art d'être subversives sur le terrain. Pour casser les codes, il faut d'abord les reconnaître, se les approprier en les testant, et donc jouer avec, avant de pouvoir prendre pleinement sa place : déchiffrer les codes tout en proposant des pistes concrètes d'actions. Déjouer l'attente de l'autre quand l'autre tente de nous réduire au rôle qu'il tient à nous faire jouer : se taire un temps lorsqu'une réponse est exigée, faire preuve d'humanité lorsqu'on vous invite à un pugilat, se montrer piquante lorsque l'on vous attend aimable, etc. Déjouer sans cesse le jeu pour mieux cultiver son je.

  • Comment les femmes parlent-elles ? Comment se parlent-elles ? Comment leur parle-t-on ? Et comment parle-t-on d'elles ? Les femmes et les hommes parlent-ils la même langue ? Quel rôle jouent la métaphore sexuelle, les connotations dépréciatives, les insultes à caractère sexuel comme véhicules de l'idéologie sexiste ? Ce livre tente de cerner le langage dans sa diversité sexuelle posée comme culturelle et non pas "naturelle".

  • "Il existera toujours des personnes extrêmement masculines. Simplement, certaines sont des femmes. Et dans mon entourage, certaines personnes des plus féminines sont bel et bien des hommes." Pourquoi n'y aurait-il que deux sexes, un mâle et un femelle ? Ne peut-on être à la fois un homme et une femme ? L'essai mythique et provocateur qui offrit à la biologiste Anne Fausto-Sterling une notoriété mondiale dans le champ des études sur le genre s'appuie sur le cas des hermaphrodites ou intersexes. Reposant de manière radicale les questions du savoir et des violences faites au nom de la norme sociale, il montre avec force et ironie comment il est possible de libérer les corps de l'emprise du genre.

  • Les lois de l'amour

    Janine Mossuz-Lavau

    • Payot
    • 21 Septembre 2002

    Depuis cinquante ans, la France a connu une véritable révolution sexuelle.
    Des hommes et des femmes se sont battus pour briser le carcan des lois répressives qui, au sortir de la guerre, régissaient la sexualité et faisaient peser sur elle de nombreuses contraintes : contrainte procréatrice, puisque la contraception et l'avortement étaient interdits par une loi de 1920 ; contrainte de l'âge, puisqu'il n'était pas question de la sexualité des jeunes, placés sous l'autorité des parents jusqu'à vingt et un ans ; contrainte de la violence, dans la mesure où les viols n'étaient guère réprimés et le harcèlement sexuel pas dénoncé ; contrainte enfin de la norme hétérosexuelle.
    C'est le récit de ces combats, l'histoire de cinquante ans de libérations sexuelles, qui est ici retracé.

  • " Quand ma fille est né, je suis restée là.
    Je ne savais pas quoi faire. Je n'avais aucun bon sens. Elle était étendue, agitant les bras, essayant de téter ses doigts. Elle s'est mise à pleurer. J'étais assise et je la regardais, je la regardais et je la regardais encore ". Nisa a 50 ans. Elle vit avec les siens - les Kung San - en Afrique du Sud-Ouest, dans le désert du Kalahari. Malicieuse, douée d'une formidable liberté de ton et de pensée, elle raconte à une jeune anthropologue son expérience de femme.
    Et ce qu'elle lui dit de l'amour, de la sexualité, de la vie de couple, des relations entre les hommes et les femmes, mais aussi du deuil, de la maternité, ou encore de la vieillesse vaut tous les guides de développement personnel. Un document exceptionnel.

empty