Entreprise, gestion et management

  • Socrate au pays des process Nouv.

    Durant quelques années, j'ai été chasseuse de têtes : j'étais censée évaluer des candidats expérimentés qui occupaient des fonctions complexes et techniques, auxquelles je ne pouvais, du haut de mes vingt-deux ans, rien comprendre. Je me suis aussitôt retrouvée confrontée au non-sens absolu. Comment évaluer ce que je ne connaissais pas ? Comment juger des compétences nécessaires à des métiers dont j'ignorais tout ?
    C'est la philosophie qui m'a pour ainsi dire sauvée : mes études de philo m'ont enseigné à dynamiter mes préjugés et à rechercher le sens de ce qui est. C'est désormais ce que je m'emploie à faire, à la demande des entreprises, avec leurs collaborateurs. Je vous invite donc à un voyage philosophique, au ton volontairement léger, dans le monde des affaires.

  • Démantèlement du droit du travail et des CHSCT, incohérences dans la gestion de la pandémie Covid-19, accidents industriels comme Lubrizol... Annie Thébaud-Mony, sociologue de la santé et du travail, éclaire le lien entre ces catastrophes : la mise en danger généralisée des travailleurs.euses par le patronat et l'État.

    Ces entretiens reviennent sur ses recherches sur les maladies professionnelles, expliquent ce que la pandémie révèle de la destruction des droits à la santé en France, racontent les luttes en cours et analyse le lien entre leurs dimensions sociale et environnementale. Ils tracent ainsi le chemin d'une possible démocratisation du travail, pour le mettre au service de la santé et de la vie.

  • Marchands et citoyens est un texte riche de la matière même de l'Internet tout autant qu'un décryptage sans concessions de cet univers étrange et si mai connu qu'on le brade aujourd'hui sans débat.
    Mona Chollet nous invite à revisiter cette utopie libertaire d'un grand réseau mondial autoproduit et autogéré par ses utilisateurs. Certes l'Internet des pionniers a mal vieilli et les marchands s'y battent maintenant comme des chiffonniers pour s'assurer de nous, citoyens et usagers du réseau. C'est qu'il s'agit bien d'une guerre, une guerre des contenus et des accès, une guerre de procédures et de budgets.
    La liberté d'expression s'y efface au profit du droit des firmes à clôturer le réseau et à l'organiser pour leurs besoins propres. Le commerce électronique sécurisé est-il donc le grand projet du XXIe siècle ? Un livre de découvertes et de réflexion, qui s'adresse à tous les citoyens, utilisateurs ou non de l'Internet. Pour ce réseau socialement utile et cette intelligence collective dont nous rêvons, le culte de la marchandise ne peut tenir lieu de projet politique.
    Inventons !


  • les rares femmes au pouvoir, dans l'entreprise ou en politique, ont longtemps été considérées avec méfiance.
    suspectes " d'être pire que les hommes ", d'avoir réussi grâce à une promotion canapé, d'avoir de l'ambition, un gros mot pour le sexe faible. les réflexes conditionnés ont la peau dure mais ils évoluent au nom du principe de réalité. de nombreuses études démontrent que les femmes aux commandes excellent et que les résultats de leurs entreprises sont meilleurs. etrangères au modèle masculin, elles changent la façon d'exercer le pouvoir et inventent un nouveau style plus adapté aux contraintes économiques actuelles.
    aux postes de responsabilité qu'elles ont réussi à décrocher malgré tous les obstacles, elles recueillent l'estime de tous. professionnelles, travailleuses, concrètes et créatives, elles démontrent leurs capacités à faire évoluer l'univers professionnel confronté à l'épuisement de ses vieilles logiques de production et de re-production. enquête, portraits et témoignages par deux journalistes connaissant l'entreprise de l'intérieur.
    rencontres avec une cinquantaine de dirigeantes : martine balouka (pierre et vacances), laurence danon (printemps), mercedes erra (eurorscg), christine lagarde (baker et mckenzie), marie-christine levet (club internet), margaret milan (eveil et jeux), anita roddick (body shop), agnès touraine (ex vivendi). et aussi des femmes politiques : roselyne bachelot, corinne lepage, anne hidalgo, etc.

  • En France, la profession de journaliste, massivement masculine jusqu'aux années 1960-1970, s'est progressivement féminisée, les femmes représentant 43% des professionnels des médias en 2009. Cet ouvrage collectif questionne les modalités et les enjeux de ce processus de féminisation en Europe et interroge les rapports de genre qui se jouent dans le fonctionnement des rédactions et le traitement de l'information. Il s'appuie sur des terrains d'enquête variés, proposés par une douzaine d'auteur-e-s de disciplines et de pays différents. L'enjeu est d'abord de dégager les diverses logiques qui contribuent à expliquer la féminisation du métier : Entrée des femmes par le haut ou par le bas ? Signe de dévaluation du métier ou de professionnalisation ? Phénomène autonome ou articulé à d'autres évolutions de la profession ? Progrès vers l'égalité ou reproduction de formes de spécialisation et de ségrégation sexuées ? En effet, on constate dans tous les pays européens que les hommes et les femmes sont inégalement répartis selon les secteurs des médias, les spécialités journalistiques et selon les niveaux hiérarchiques. Il s'agit ici d'expliquer ces écarts de manière dynamique, en se plongeant, au coeur des rédactions, du travail des journalistes, des interactions concrètes et des positionnements des hommes et des femmes. Comment se produisent et se déplacent, dans un même mouvement, les processus de ségrégation horizontale (spécialisation dans des thématiques dites féminines) et de ségrégation verticale (accès restreint aux responsabilités) ? Enfin, les auteurs s'interrogent sur l'existence et les contours éventuels d'un journalisme " au féminin ". Quelle est la part des assignations subies et reproduites, des inventions de nouvelles manières de traiter l'information, de l'adaptation à des règles et routines professionnelles masculines ? Quelles sont les diverses stratégies, positionnements professionnels et rapports au genre des hommes et des femmes ? Refusant une définition essentialiste des identités de genre, les auteur-e-s s'efforcent ainsi de cerner, à travers la diversité des terrains étudiés, les mécanismes sociaux, organisationnels, professionnels par lesquels se construisent les cadres d'exercice du journalisme selon des logiques de genre.

  • Ce livre, abondamment illustré, retrace le parcours de 22 femmes, admirablement déterminées, des entrepreneuses qui ont développé des produits et des stratégies ayant suscité l'enthousiasme de leurs contemporains, et toujours en vogue aujourd'hui : de Barbie aux bijoux Cartier, en passant par les ours en peluche Steiff ou les cosmétiques Helena Rubinstein.A des époques où les femmes étaient rarement indépendantes financièrement, ces femmes astucieuses et courageuses se sont moqué des tabous et des conventions.Elles ont osé et créé, innové, tant dans l'univers de la mode ou des jouets que dans celui des laboratoires ou de la renommée internationale comme la Veuve Clicquot, Coco Chanel, Estée Lauder, Miuccia Prada et bien d'autres.Ces femmes, qu'elles viennent de France, Angleterre, Allemagne, Italie, Espagne, Inde, Hollande ou encore des Etats-Unis, ont su affirmer leur vision, réfléchir à leur stratégie et à leur organisation et ont été pionnières dans ce que l'on appelle aujourd'hui la création de marque.Ayant souvent commencé sans un sou, elles sont nombreuses à avoir fini à la tête de groupes internationaux.Leur histoire, souvent étonnante et toujours palpitante, est riche d'enseignements...

  • Peut-être encore plus pernicieux que le plafond de verre, le "plafond de mère" - expression inventée par les auteurs - empêche nombre de femmes à la fois actives et mères de famille de progresser dans leur carrière et/ou leur entreprise. Or plus de 70% des mères d'un ou deux enfants sont en activité en France.

    Cet ouvrage pragmatique et truffé de témoignages vise à expliquer pourquoi il est plus difficile de faire carrière quand on est une femme avec des enfants et, au-delà des poncifs habituels, donne des pistes pour changer la donne.

    Tout en décryptant les mécanismes économiques, historiques, sociaux, psychologiques et managériaux du plafond de mère, les auteurs dévoilent les nouveaux usages du travail, inventés par des mères, des pères, des travailleurs et des employeurs pour briser cet obstacle dont on ne parle encore pas assez. Ils font des propositions concrètes, à la fin de chaque chapitre, pour que cela change. Ils mettent en avant le rôle que doivent jouer de concert les trois acteurs principaux de ce débat, les institutions et collectivités, les employeurs et les parents, pour faire évoluer les choses.

  • Un salarié peut-il réclamer un local de prière sur son lieu de travail, refuser de serrer la main à des collègues féminines ou à des clientes, imposer ses congés pour le ramadan ? Inversement, le DRH peut-il interdire le port du foulard à une chef de service, ou celui de la barbe à un commercial ? Le plus grand flou règne sur ces questions, qu'on ne peut résoudre simplement, comme on le ferait dans le service public, en faisant appel au principe de neutralité.
    L'enquête passionnante de Dounia et Lylia Bouzar, anthropologues du fait religieux, montre que l'on oscille en général entre un dangereux laxisme (par crainte de paraître raciste ou islamophobe) et des pratiques discriminatoires. Or, il existe des règles de droit précises en la matière, et des balises élaborées par la Halde (Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité), mais elles restent méconnues tant des responsables que des salariés.
    Ce livre les énonce et les explique très clairement au moyen d'exemples concrets, en proposant également une grille de critères objectifs, outil indispensable pour penser et gérer sereinement ces situations.

  • A partir de plusieurs témoignages, cet ouvrage expose les différentes manières de concilier activités professionnelles avec activités maternelles, soulignant difficultés et contraintes, choix et décisions. Celles qui parviennent à s'en sortir sont celles qui choisissent une stratégie de conciliation, qui identifient les obstacles et savent s'appuyer sur les politiques sociales, qui trouvent des ressources dans leur environnement, qui s'ouvrent sur les autres activités de la vie et enfin celles qui dépassent cette idée des femmes " superwomen ".

  • Laisser sa modestie toute féminine au placard, exprimer ses envies, avoir une vision a long terme de sa carrière, contourner les questions concernant sa vie privée, rassurer en affichant une organisation sang faille.
    Ce guide décrypte les dessous du processus de recrutement des femmes et répond à toutes les questions qu'elles se posent : comment se faire embaucher dans un secteur un secteur traditionnellement masculin ? quelle est l'efficacité d'un cv anonyme ? comment négocier son salaire à l'égal d'un homme ? comment justifier les trous dans sa carrière ? doit-on mentionner son congé parental ? enfants, situation maritale, âge.
    Comment répondre habilement ? en cas d'intrusion abusive dans la vie privée, comment se défendre ? temps partie : à quel moment aborder le sujet ? consultants en cabinets de recrutement et responsables des ressources humaines en entreprise dévoilent leurs pratiques en matière de recrutement des femmes. ils donnent leurs meilleurs conseils pour combattre les préjuges auxquels elles sont confrontes lors des sélections.
    Ce guide rappelle l'état de la législation concernant la discrimination homme/femme et livre les secrets de celles la réussissent.

  • Les récentes vagues de suicides dans de grandes entreprises ont mis en lumière l'existence d'un problème de société majeur. Cet ouvrage décrit d'abord le quotidien de quinze femmes et hommes qui vivent leur travail comme une douleur. Au travers de ces quinze rencontres humaines, les auteurs analysent la réalité du mal-être, les blessures, la diffusion progressive d'un sentiment d'asphyxie...

empty