• La mâle donne

    Phyllis Chesler

    Après "Les Femmes et la Folie" (Payot, 1975), Phyllis Chesler, psychologue et féministe américaine, a entrepris une recherche sur les hommes et l'inconscient masculin. À travers l'analyse d'oeuvres d'art, de textes littéraires et psychanalytiques, d'écrits religieux, de faits divers et politiques, comme par le biais de souvenirs personnels et autobiographiques, l'auteure parle des hommes. De Laïos et oedipe, des rapports des pères à leurs fils et de l'ambiguïté qui sous-tend tout désir de relève génétique. De Caïn et Abel et des rapports non moins troubles de fraternité.

  • Ces vingt mois de journal couvrent la grossesse de Phyllis Chesler, la mise au monde de son fils et leur première année de cohabitation.

    Sous forme de dialogues imaginaires avec l'enfant à venir, de conversations avec d'autres mères, de monologues avec elle-même, l'auteure s'interroge : Qu'est-ce que devenir mère, quand on est, comme elle, femme, écrivaine et féministe, toujours et plus que jamais active socialement et politiquement ?

    À travers cette maternité, se réactive surtout le rapport d'une femme d'aujourd'hui face à une mère « classique », bonne à tout faire pour l'enfant, à tout sacrifier d'elle-même, infirmière, nourricière, omniprésente, modèle inacceptable mais... inoubliable... et qu'elle ne peut assumer, ce qui la laisse libre mais seule, face à ce qu'elle doit devenir et inventer chaque jour : une intellectuelle, une amante, une féministe et une mère à la fois. Beau texte, tissé au fil des jours d'attente, de crainte et d'émerveillement.

empty