• Ma vie d'esclave

    Nazer-M

    Le récit vrai d'une esclave d'aujourd'hui
    Avec ses quatre frères et soeurs, Mende menait une enfance heureuse dans son village des monts Nuba, au centre du Soudan. Vive et intelligente, elle allait à l'école où elle apprenait l'arabe, les mathématiques et étudiait le Coran. Mais sa vie a basculé en une nuit : des brigands fondent sur le village et capturent les habitants. Mende est enlevée, violée puis vendue à un couple de Khartoum, sans savoir quel sort a été réservé aux autres membres de sa famille. Elle n'a alors que douze ans. Désormais, il lui faut travailler jour et nuit sous les coups, les humiliations et les brimades de Rahab, sa maîtresse, qui lui mène une vie infernale. Après sept ans de captivité, Mende est envoyée à Londres chez la soeur de Rahab, épouse d'un diplomate de l'ambassade du Soudan. Si les conditions de vie y sont tout aussi dures, elle ne subit plus de maltraitances physiques. La jeune femme raconte comment ces années d'esclavage lui ont fait perdre toute confiance en elle, toute volonté. Heureusement, l'espoir renaît quand sa " famille d'accueil " s'absente pendant plusieurs semaines. Mende est alors confiée à une autre famille. Cette dernière, ignorant tout de sa situation, laisse la jeune femme aller et venir à sa guise, et l'envoie même seule faire les courses. Mende reprend courage et ose aborder dans la rue un homme qui semble être un Soudanais. Grâce à cet homme, qui contacte un membre de son ethnie, Mende échafaude un plan et prépare sa fuite.
    C'est le récit de sa vie qu'elle nous livre ici, le témoignage d'une esclave moderne.

  • L'astronomie au féminin

    Yaël Nazé

    • Cnrs
    • 6 Novembre 2014

    Qui a découvert un nombre exceptionnel de comètes et d'astéroïdes ? Une femme. Qui a permis de comprendre l'organisation des constellations ? Une femme. Et la loi permettant d'arpenter d'univers ? Encore et toujours... une femme ! Pourtant, quand il s'agit de citer au hasard un « astronome » historique », on pense le plus souvent à des hommes : Galilée, Copernic, ou plus près de nous, par exemple, Hubble. Certes, au cours des siècles, les femmes n'ont guère eu l'occasion d'accéder aux sciences en général et à l'astronomie en particulier. Est-ce pour autant une raison de croire en l'absence totale de leurs contributions ?
    A rebours des idées reçues, Yaël Nazé retrace le parcours de quelques scientifiques importantes qui ont en commun une particularité : leur sexe. L'ouvrage suit la trame des grandes découvertes, chaque domaine donnant lieu à une description des phénomènes astronomiques concernés et à un récit où l'on retrouve les grandes figures féminines de l'astronomie.

empty