• Elle est une grande écrivaine injustement méconnue, une reine de la narration. Lucia Berlin (1936-2004), mariée trois fois, mère de quatre garçons, raconte ici ses multiples vies en quarante-trois épisodes. Élevée dans les camps miniers d'Alaska et du Midwest, elle a été successivement une enfant solitaire au Texas durant la Seconde Guerre mondiale, une jeune fille riche et privilégiée à Santiago du Chili, une artiste bohème dans le New York des années 1950 et une infirmière aux urgences d'Oakland. Elle a su saisir les miracles du quotidien jusque dans les centres de désintoxication du sud-ouest des États-Unis, égrenant ses conseils avisés et loufoques tirés de ses propres expériences d'enseignante, standardiste, réceptionniste, ou encore femme de ménage. Un destin exceptionnel.Des histoires mordantes, mélancoliques et vibrantes. Déjà un classique. Nathalie Crom, Télérama.Baroque, inclassable. Une enchanteresse. Damien Aubel, Transfuge.Traduit de l'anglais (États-Unis) par Valérie Malfoy

  • B>The New York Times bestseller /b>b>'This selection of 43 stories should by all rights see Lucia Berlin as lauded as Jean Rhys or Raymond Carver' - Independent/b>The stories in A Manual for Cleaning Women make for one of the most remarkable unsung collections in twentieth-century American fiction.With extraordinary honesty and magnetism, Lucia Berlin invites us into her rich, itinerant life: the drink and the mess and the pain and the beauty and the moments of surprise and of grace. Her voice is uniquely witty, anarchic and compassionate. Celebrated for many years by those in the know, she is about to become - a decade after her death - the writer everyone is talking about. The collection will be introduced by Lydia Davis.'With Lucia Berlin we are very far away from the parlours of Boston and New York and quite far away, too, from the fiction of manners, unless we are speaking of very bad manners . . . The writer Lucia Berlin most puts me in mind of is the late Richard Yates.' - LRB, 1999

empty