• Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s'occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L'insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s'enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s'exiler dans un autre État, comme Constantine, qu'on n'a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l'ont congédiée.
    Mais Skeeter, la fille des Phelan, n'est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s'acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l'a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot.
    Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.
    Passionnant, drôle, émouvant, La couleur des sentiments a conquis le monde avec ses personnages inoubliables.

  • Anglais The help

    Kathryn Stockett

    In Jackson, Mississippi, there are lines that are not crossed. Black maids raise the white children, but no one trusts them not to steal the silver. Aibileen is a black maid, raising her seventeenth white child, but with a bitter heart after the death of her son. Minny is the sassiest woman in Mississippi; she can cook like nobody's business, but she can't keep her lip buttoned. And Skeeter is a white woman with a degree but no ring on her finger. Home from college, Skeeter discovers her beloved maid Constantine has disappeared without a trace. And as different as they may be, these three women will come together for a clandestine project that will put all of them at risk.


    But The Help is not just about race, it's about how women, whether mothers or daughters, the help or the boss, relate to each other. It's about the dramas of domestic life: pride, competition on the cooking and home front complex emotions about the raising of young children, and that horrible feeling that those who look after your children may understand them, deal with them and love them, even, better than you . . .

empty