• " je suis un peu bancale.
    Un peu, mais pas trop. c'est pour ça qu'ils m'ont amenée ici. pourtant, je sais que je n'ai rien à y faire. toutes ces mal foutues. rien à voir là-dedans. - ici tu verras, c'est le paradis des tortues !- le paradis des tortues ? j'ai demandé.
    - c'est ça "le paradis des tortues" ! et elles se sont esclaffées. hé les filles ! elles ont gueulé à la cantonade, vous saviez qu'ici, on était au paradis des tortues ! hé, les tortues ! vous entendez c'qu'a dit la p'tite ! ? " lorsque la petite débarque, un beau matin, dans cet hôpital, véritable cour des miracles, à la fois école et prison, elle a le sentiment d'entrer en enfer.
    Mais dans cet univers clos, derrière la laideur, les amitiés à la vie à la mort se nouent, les haines sévissent, les passions règnent. d'une plume vive, sans complaisance, emmanuelle marie peint les débuts de l'adolescence : l'égoïsme inconscient et féroce, les angoisses informulables, la cruauté, les rêves chimériques et grandioses, l'extrême sentiment d'impuissance. un très beau livre d'une surprenante maîtrise.

  • Vingt cinq portraits d'hommes de toutes conditions sociales et d'âges se confient sur leurs engagements pour la cause féminine, chaque portrait fera l'objet d'une interview et d'une photo.

empty