• Gammes

    Annie Saumont

    Grand'Ma raconte la Genèse à son petit-fils avec patience et malice. Un jeune collégien, suite à la séparation de ses parents, est envoyé par sa mère dans une triste colonie de vacances. En bon fils de militaire il revit, pour apprivoiser l'angoisse, une très ancienne bataille. Enfin Charles, Julien et Claire, depuis toujours unis par un profond amour, évoquent ici leurs souvenirs communs.
    Annie Saumont rappelle comment certains faits de l'enfance façonnent le cours de l'existence, comment tout se joue, alors même que nous n'en avons pas conscience, en ces petits événements qui semblent anodins et marquent notre vie.

  • Trois pages suffisent à raconter une histoire.
    Annie saumont, la virtuose de la nouvelle, le prouve à chaque nouveau recueil. les dix-neuf brefs récits qui composent les croissants du dimanche décrivent avec une justesse implacable ces infimes moments où toute une vie peut chavirer. d'une concision percutante, maîtrisant parfaitement l'art de l'ellipse et de la chute, annie saumont sait mieux que personne rendre hommage à ces personnages anonymes, coeurs solitaires, assassins ou enfants battus, victimes d'une société en phase de déshumanisation avancée, et qui puisent encore au tréfonds d'eux-mêmes une irréductible rage de vivre.

  • Annie Saumont peut se prévaloir dune ½uvre composée de plus de deux cent cinquante nouvelles, dont le dernier recueil, Encore une belle journée, illustre, une fois de plus, tout le talent de cette rebelle incontournable des lettres françaises.

    Annie Saumont est sans doute la plus discrète des écrivains français. Cest pourtant une des plus remarquables. Tout dabord parce quelle poursuit depuis plus de trente ans la même obsession : écrire des nouvelles, et seulement des nouvelles. Une entreprise qui lui a valu les honneurs de la critique, de nombreux prix littéraires, et un lectorat aussi passionné que fidèle depuis ses premières publications. Sa méthode ne varie jamais. Au gré de faits divers ou danecdotes glanés ici et là, Annie Saumont construit de brefs récits envoûtants dont les personnages - enfants mal aimés, délinquants en puissance, criminels involontaires, couples adultères ou rongés par lennui, solitaires en quête de lâme s½ur forment un tableau sombre et poignant de lhumanité. Brimés par lexistence, acculés au désastre, tous les anti-héros dAnnie Saumont sont pourtant bien debout, capables de conter leur infortune avec une désarmante franchise, comme si chacun nétait que le spectateur étonné de son propre destin. Dans chacun de ses récits, Annie Saumont confirme le vieil adage populaire selon lequel « le diable gît dans les détails ». En partant dun geste, dune parole, de la présence ou de labsence dun objet, elle parvient à mettre en lumière la logique inconsciente dun personnage. Opposée à tout jugement sur les êtres dont elle transcrit le désarroi, Annie Saumont montre comment le hasard des circonstances, apparemment insignifiant, peut précipiter la chute dun individu.
    Mais loriginalité du travail dAnnie Saumont réside plus que tout dans linvention dun style unique, à la fois minimaliste, oralisé, et dune minutie extrême. Maîtresse dans lart de créer un suspense captivant sur une quantité  réduite de pages, Annie Saumont nhésite pas à laisser le lecteur combler les blancs de ses récits. Et ce quelle aime par-dessus tout, cest bousculer la grammaire, tordre la syntaxe, avoir linsolence de ne pas toujours finir ses phrases. Certes, Annie Saumont est une rebelle, mais qui connaît la méticulosité de son travail sait aussi que, dans ses textes, chaque mot na quune seule place possible : celle quil occupe. Encore un beau recueil !

    Annie Saumont a d'abord été traductrice de littérature anglo-saxonne, notamment de J. D. Salinger. Puis elle s'est consacrée à l'écriture de nouvelles, art dans lequel elle a acquis un exceptionnel savoir-faire en même temps qu'une grande notoriété. Désignée comme la s½ur française de Raymond Carver, elle est unanimement saluée par la critique. Son ½uvre, étudiée dans les universités américaines, est traduite dans le monde entier.


  • À gauche du carrefour s'est ouvert un parking. Longtemps il est resté presque vide. On y voyait quelquefois la camionnette du boucher, la Renault R5 de la poste lorsque le facteur montait le sentier qui conduisait aux fermes, une ou deux voitures d'inconnus qui pêchaient dans la rivière. Lia comptait bien que le parking finirait par se remplir de véhicules de toutes marques.

empty