Langue française

  •   Anaïs Nin Vénus Erotica Les lecteurs du célèbre Journal d'Anaïs Nin savent qu'en 1950, à l'instigation d'un mystérieux collectionneur, Henry Miller et Anaïs Nin écrivirent des « érotiques ».
    Longtemps, ces textes furent mis en sommeil.
    Depuis sa publication, ce livre n'a cessé de figurer sur la liste des best-sellers et la critique l'a accueilli avec enthousiasme, le trouvant particulièrement révélateur du talent romanesque d'Anaïs Nin.

  • Anaïs Nin Les Petits Oiseaux Erotica II Depuis sa publication, Vénus Erotica n'a cessé de figurer sur la liste des best-sellers. Les Petits Oiseaux constitue la suite et la fin de ces textes érotiques écrits sur commande en 1940 et qu'Anaïs Nin avait finalement décidé de sortir du purgatoire où ils se trouvaient relégués « parce qu'ils représentent les premiers efforts d'une femme pour parler d'un domaine qui avait été jusqu'alors réservé aux hommes ».

  • Un monde glacé, figé de silence : tel est « l'artifice », ce semblant, « cette asphyxie de l'âme » à quoi s'affronte Anaïs Nin dans Stella, Un hiver d'artifice, La Voix, trois nouvelles qui composent ce livre. Sur la scène de ce théâtre apparaissent tour à tour Stella actrice, star murée dans son rôle, le père, Dom Juan traversé de gestes creux, et un homme analyste dont seule émerge par instants « la voix » blanche, neutre. À moins que tous trois ne soient que les facettes d'une même personne: toujours absentée, sans corps, masque, rôle tenu par le père, ou plutôt au-nom-du-père. Et si une femme, au hasard des rencontres et des souvenirs dans la vie de tous les jours, parcourt ce dédale peuplé de masques, c'est pour aussitôt, avec la force vivante de ses gestes, de ses mots, de son écriture, démasquer, et trouver sous la mort hivernale l'eau vive, le feu des étés, une chaleur du corps enfin ranimée.

  • « Je ne me souviens pas d'avoir pleuré. Je sentais seulement la caresse du mouvement - du mouvement dans le corps d'une autre - absorbée, sombrée dans la chair d'une autre, bercée par le rythme de l'eau, la lente palpitation des sens, le bruissement de la soie. » A.N.

  • Anaïs Nin (1903-1977) a commencé son célèbre Journal à l'âge de onze ans. Ses romans, La Maison de l'inceste, La Cloche de verre, Une espionne dans la maison de l'amour... se situent au plus près de son expérience de femme.

    Première nouvelle du recueil Un hiver d'artifice, « Stella » est le portrait d'une jeune actrice dont les succès dissimulent la profonde fragilité. Devant la projection d'un film dans lequel elle joue, Stella découvre avec angoisse un clivage irréductible entre l'image que le personnage qu'elle incarne lui renvoie et ce qu'elle est dans son être intime. Dès lors, elle souffre du regard que le public et les gens qui l'entourent portent sur elle, un regard qui ne perce pas le secret de ses doutes, un regard qui la rêve plus qu'il ne la voit.

empty