Rivages

  • A la fin du siècle dernier, sur les plaines du nebraska recouvertes à l'infini des mêmes herbes rouges, s'implantent de nombreuses familles d'immigrés européens.
    Russes, tchèques, norvégiens se regroupent en communautés sur des terres qui restent à défricher. jim a dix ans lorsqu'il vient vivre chez ses grands-parents, propriétaires d'une ferme. a quelques kilomètres s'installe la famille d'ántonia, immigrés tchèques partagés entre la nostalgie de l'europe et l'espoir en l'amérique. jim et ántonia, unis par les mêmes valeurs humaines et une amitié mi-fraternelle, mi-amoureuse, connaîtront des destins différents.
    L'image d'ántonia reste gravée dans la mémoire comme l'incarnation de la ténacité des pionniers, auréolée de la nostalgie du passé " précieux, incommunicable ".

    Willa cather a fait sous la mitraille de l'émotion, avec des odeurs de foin et des couleurs fortes, le roman vital de l'amérique à ses débuts. c'est virgile élégiaque, perdu dans les herbes du nebraska.
    Manuel carcassonne, le figaro

  • Le bel appartement romain, les vacances à la montagne les doux souvenirs d'une enfance innocente côtoient d'autres souvenirs, plus inquiétants, qui affleurent peu à peu dans les visages et les silhouettes de ces personnes devenues du jour au lendemain " autres " par décrets, et persécutées pour cela.
    Rosetta loy retrouve les signes mystérieux et ambigus d'un quotidien vécu à l'abri de l'histoire, et elle chercher derrière les faits - en s'attachant aux silences du pape pie xii - les moments cruciaux d'une période pendant laquelle nul ne fut capable de s'opposer à la folie nazie.
    Elle trace ainsi les contours de cette zone " grise " dans laquelle mémoire individuelle et mémoire collective se superposent pour le pire, découvrant la trame d'un dilemme historique et moral toujours d'actualité.

  • " voici un roman dont le sujet est le don d'une vie à l'écriture, et cela conté d'une façon si romanesque que nous sommes pris dans une sorte de tourbillon circulaire et dramatique.
    l'extravagante enfant qui en est l'héroïne, angel, qui est tout sauf angélique, nous apparaît tout de suite rétive, méprisant l'épicerie où travaille sa mère, absente de la vie quotidienne, volontairement aveugle au réel. "
    (extrait de la préface de diane de margelle)

  • Dans une langue simple, au rythme presque biblique, willa cather nous livre une amérique plus proche de whitman que de james, en marge de la modernité et des métropoles, un univers d'une humanité bienveillante oú chaque mot durement conquis s'efforce de traduire les sentiments des petites gens.

    Tourmentée par la mort imminente de sa mère, willa cather signe avec ces trois nouvelles, inspirées par le nebraska de son enfance, ses textes les plus autobiographiques. elle confie à l'une de ses amies : " notre présent est en ruines mais quel beau passé nous avons eu ".
    Toute l'oeuvre de willa cather baigne dans une atmosphère d'une émotion infinie, sans tristesse, mais qui met perpétuellement les larmes aux yeux.

    Mathieu lindon, libération une manière d'écrire comparable aux recherches picturales pour aplatir le sujet sur la toile et ne plus faire vibrer que l'émotion pure.
    Danièle pitavy-souques, le monde.

  • L'histoire d'amour de deux cows-boys brutalement brisée par l'intolérance, l'obsession viscérale d'un garçon mal aimé par le rodéo, l'obstination d'un vieux bonhomme qui veut revoir le ranch de son enfance, la solitude d'une jeune fille qui parle aux tracteurs, la folle équipée de trois femmes prêtes à tout... autant de désespoirs, de déchirures, de temps ardus et de joies improbables qu'Annie Proulx raconte avec son talent magistral et sa passion féroce du Wyoming. Des histoires rudes, violentes, drôles, où chacun lutte pour survivre envers et contre tout, dans un paysage à la fois âpre et magnifique « qu'on ne quitte que mort ».

  • 1982 : l'amérique de reagan s'éveille.
    Dans une petite ville à quatre-vingt-dix minutes de new york, un homme, la petite quarantaine avenante, mène une vie paisible. joe stratford est un agent immobilier consciencieux et très modérément ambitieux. plutôt que de nourrir des désirs irréalisables dans le travail ou en amour, il préfère se laisser porter par la vie, regarder les autres prendre les devants. un tel tempérament fait de lui la cible privilégiée de marcus burns, ex-agent du fisc reconverti en escroc, qui parvient, sans trop de mal, à le convaincre de se lancer dans une opération immobilière de grande envergure.
    Marcus a vu l'administration reagan donner le coup d'envoi d'une véritable folie spéculative. pas question d'être en reste. a l'entendre, la possibilité de s'enrichir très vite est à la portée de tous. impertinent, minutieux, ce roman ausculte avec beaucoup d'humour l'illusion d'un âge d'or qui mena grand train dans les années quatre-vingt.

  • Y avait-il quelque affinité entre l'opiniâtre fidélité de Pénélope, la décision infanticide de Médée, l'exubérance criminelle de Clytemnestre ? Si l'on met à part la moralité, si l'on cherche l'origine, la force originelle de ces femmes qui ne cèdent jamais, ne peut-on pas percevoir quelque chose qui désigne chez les femmes un vouloir fondamental, venu des origines, d'avant même la décision ?
    Ce que l'historien et philologue Jackie Pigeaud (grand spécialiste de l'Antiquité) en revenant sur toutes les femmes de la poésie grecque qu'il a tant fréquentées - les bonnes comme Pénélope ou Alceste, les terribles comme Médée ou Clytemnestre - entend par "vouloir" n'est pas les caprices, non pas seulement la décision, mais la force de décider et la capacité de réaliser, d'aller jusqu'au bout. Le terme vouloir couvre quelque chose qui est de l'ordre de la force.
    Et surtout la femme aime aimer ; il y a en elle comme une gravité sourde, admirable et redoutable. Elle veut aller jusqu'au bout pour le pire, pour le meilleur.

  • Autour d'Edward, le " tigre " déchu, se noue l'écheveau de la vie familiale - ses guerres froides, ses secrets dévastateurs, son amour à la fois étouffant et inépuisable.
    Construit à la manière d'un concerto à plusieurs voix, ce roman magistral et percutant raconte l'histoire d'une famille éclatée.

empty