Pluriel


  • que sait-on des origines et de l'histoire de l'institution du mariage, à la fois si menacée et si endurante oe
    la cellule conjugale, cadre consacré, contrôlé par le clergé, ne s'impose qu'après une longue lutte qui culmine au xiième siècle, entre les guerriers et l'eglise.
    c'est l'histoire de ce conflit, long et spectaculaire, contre les prérogatives des seigneurs que retrace ce livre, pour déboucher sur un nouvel équilibre : celui de l'amour conjugal et de l'amour courtois.

  • Psychanalyse de l image

    Serge Tisseron

    • Pluriel
    • 10 Novembre 2010

    Serge Tisseron est psychiatre et psychanalyste, directeur de recherches de l'université à Paris Ouest Nanterre. Il a publié de nombreux ouvrages sur les relations que nous entretenons avec les images, notamment Les Bienfaits des images (Odile Jacob, 2003) et, dans la collection « Pluriel », Comment Hitchcock m'a guéri, que cherchons-nous dans les images ? et L'Intimité surexposée.Le pouvoir d'attraction que les images exercent sur notre psychisme interdit qu'on les réduise à leurs contenus et à leurs significations. Elles se proposent comme des mondes en soi où nous sommes invités à entrer et à interagir, en pensée ou en réalité, et elles sont à chaque fois le moteur de transformations psychiques importantes, aussi bien conscientes qu'inconscientes. Serge Tisseron s'appuie ici sur son expérience clinique pour proposer des nouveaux repères à leur compréhension. Il nous propose ainsi le fondement théorique de ses travaux appliqués ultérieurement à la bande dessinée, la télévision et les jeux vidéo. On comprend à le lire la profondeur de notre ambivalence face aux images : nous les désirons parce qu'elles sont au fondement de la pensée et de la construction identitaire ; mais en même temps, nous les redoutons parce que nous craignons de céder à leur fascination et d'y entrer sans plus pouvoir en sortir.

  • Spécialiste de l'histoire des femmes, Yvonne Knibiehler s'est toujours engagée de manière subtile et particulière dans toutes les grandes causes du XXe siècle : le travail des femmes, la maternité, le féminisme, l'éducation, la citoyenneté, la décolonisation...
    Souvent à contre-courant de la pensée dominante, elle a montré, en plein combat féministe, que la maternité demeurait un enjeu central de l'identité féminine. Aujourd'hui, alors que de plus en plus de femmes sont incitées à rentrer dans leur foyer, elle dénonce la fatigue des mères. Comme de nombreuses femmes de sa génération, Yvonne Knibielher s'est vu proposer le choix entre vie familiale et vie professionnelle.
    Elle fut de ces pionnières qui refusèrent de choisir, récusant tant la relégation des femmes au foyer que la critique de la maternité de nombreuses féministes. " Mon refus inspire tout ce livre. Il relie mon expérience professionnelle à l'histoire collective de plusieurs générations ".

  • Ma birmanie

    San Suu Kyi Aung

    • Pluriel
    • 21 Février 2012

    Les récents événements en Birmanie ont révélé au monde le nom d'Aung San Suu Kyi, âme de la résistance du peuple birman à la dictature et prix Nobel de la Paix. D'où tire-t-elle la conviction et la force qui, depuis près de vingt ans, lui permettent de mener avec un héroïsme tranquille le plus inégal des combats contre la junte au pouvoir en Birmanie ? Elle refuse la provocation, elle refuse la peur, elle refuse la haine. Elle s'obstine à réclamer le dialogue. Comment a-t-elle réussi à garder cette extraordinaire mesure face aux injures, aux arrestations elle est depuis douze ans prisonnière dans sa propre maison et est restée plus de deux ans sans nouvelles de son mari et de ses jeunes enfants et face aux brimades quotidiennes ? Avec une clarté et une simplicité admirables, elle l'explique longuement dans ce livre à la fois d'une actualité brûlante et d'une philosophie intemporelle. Alan Clements, qui a réalisé ces entretiens publiés en première édition sous le titre La Voix du défi, a vécu sept ans dans un monastère birman, avant d'être expulsé de Birmanie. Pour cette édition, il a actualisé la chronologie et rédigé une introduction inédite, qui précise le rôle d'Aung San Suu Kyi dans les événements actuels.

  • Autobiographie

    Bhutto-B

    Héritière de l'une des familles les plus puissantes du pays, Benazir Bhutto a grandi auprès de son père, Zulfiqar Ali Bhutto, devenu héros du peuple, démocratiquement élu au suffrage universel, premier chef du gouvernement issu d'un parti progressiste à avoir tenu tête aux militaires. Elle a repris, après l'exécution de celui-ci, le flambeau a la tête du parti du peuple pakistanais qu'elle portera au pouvoir à deux reprises, devenant ainsi la première femme Premier ministre dans un pays musulman. Ayant dû quitter le Pakistan en 1999 pour échapper une nouvelle fois à la prison, Benazir y rentre en 2007 pour conduire la bataille électorale de l'opposition démocratique. Elle est assassinée le 27 décembre 2007. En dépit de sa fin tragique, ses mémoires nous transportent, tant son incroyable destin dépasse la fiction.

  • Le socialisme français, défini comme un courant politique portant haut les valeurs de la réforme, du mouvement et du progrès, est épuisé.
    Il existe aujourd'hui, en 2007, sur la scène politique française, une offre politique riche et cohérente à droite et rien d'équivalent à gauche. en 2003, monique canto-sperber proposait, dans les règles de la libertés, de réconcilier libéralisme et socialisme. elle montrait que l'avenir du socialisme en france dépendait de sa capacité d'intégrer les idées libérales, non par contrainte mais par résolution.
    Le libéralisme de gauche reprend et précise ces propos, à partir de la nouvelle donne politique créée par les élections présidentielles de 2007 : le libéralisme ne se réduit pas au libéralisme économique ; la pensée libérale est encore une source d'inspiration politique ; les idées libérales peuvent recevoir une interprétation sociale ; une part d'histoire de la gauche est marquée par la persistance d'une orientation libérale.
    Cette orientation n'est ni une nécessité malheureuse ni une compromission. elle doit plutôt être revendiquée car elle correspond à une interprétation de la gauche présente dès son origine et qui incarne aujourd'hui son renouveau possible.

  • Les récents événements en birmanie ont révélé au monde le nom d'aung san suu kyi, âme de la résistance du peuple birman à la dictature et prix nobel de la paix.
    D'où tire-t-elle la conviction et la force qui, depuis près de vingt ans, lui permettent de mener avec un héroïsme tranquille le plus inégal des combats contre la junte au pouvoir en birmanie ? elle refuse la provocation, elle refuse la peur, elle refuse la haine. elle s'obstine à réclamer le dialogue. comment a-t-elle réussi à garder cette extraordinaire mesure face aux injures, aux arrestations - elle est depuis douze ans prisonnière dans sa propre maison et est restée plus de deux ans sans nouvelles de son mari et de ses jeunes enfants - et face aux brimades quotidiennes ?.
    Avec une clarté et une simplicité admirables, elle l'explique longuement dans ce livre à la fois d'une actualité brûlante et d'une philosophie intemporelle

  • Le Coran et les femmes

    Minces-J

    L'islam a été le fondement d'une grande civilisation et ne saurait être réduit à l'islamisme, courant politique violemment fondamentaliste dont l'objectif est la re-islamisation des pays musulmans " dévoyés " au contact de l'occident.
    Un des axes les plus spectaculaires de ce courant est de vouloir imposer aux femmes le retour à la stricte orthodoxie en affirmant, à l'instar de nombre de musulmans non intégristes, que l'islam a libéré la femme. certes, dans la société bédouine de l'arabie du viiè siècle, l'islam a constitué une avancée. qu'en est-il treize siècles plus tard ? si toutes les sociétés du bassin méditerranéen ont rigoureusement contrôlé les femmes, seuls les pays musulmans, dans leur grande majorité, continuent à leur imposer un statut infériorisant.
    Cette rigueur est-elle le produit de la tradition et de l'histoire ou est-elle contenue dans la parole révélée ? en examinant les versets du coran relatifs aux femmes, juliette minces les replace dans leur contexte historique et note que ce qui fut novateur dans l'arabie du viiè siècle se révèle aujourd'hui anachronique et de ce fait particulièrement contraignant.

  • Cherchant à pallier l'incapacité bien française à penser le marché dans ses dimensions morale et politique, Jean-Pierre Dupuy propose une relecture critique de la tradition libérale anglo-saxonne (d'Adam Smith à John Rawls). Cette synthèse passionnante d'un courant de pensée mal connu débouche sur une thèse audacieuse : le mérite du libéralisme est de concevoir la société marchande au plus près de sa décomposition toujours possible en foule panique. La société juste et bonne est alors celle qui contient (aux deux sens du mot) cette menace. De l'incapacité des théories libérales à penser la justice sociale sans s'abîmer dans des paradoxes et des contradictions, l'auteur tire des conclusions et éclaire la crise qui ébranle

  • Vers 3000 avant notre ère, la vallée du nil est le berceau de la civilisation pharaonique.
    Un etat politique fort et centralisé s'y développe, l'écriture hiéroglyphique se met en place. pendant trente siècles, le peuple de l'egypte travaillera au maintien de la grandeur de son pays.
    Ces hommes et ces femmes sont ici présentés dans la trame de leur existence, dans leur cadre domestique, leurs activités et leurs loisirs, honorant leurs dieux families, rêvant que leurs enfants échappent à la condition de paysan ou de carrier.
    En s'appuyant sur l'exceptionnelle documentation que constituent les découvertes archéologiques et les textes hiéroglyphiques, guillemette andrieu donne une image de l'egypte ancienne en marge des palais de pharaon : elle nous fait partager d'autres destins qui reflètent un monde simple, aimable, artiste.

  • En deux mille ans d'histoire, l'institution du mariage aura accompagné toutes les mutations de la civilisation occidentale. Religieuses ou civiles, forcées ou passionnelles, les noces ont été au centre du droit et de la mystique, de la littérature et de l'art européens. Abordant chroniques, rites et législations, s'appuyant sur des textes anciens comme sur des travaux récents, ce panorama étonnant, nourri de portraits et de récits, servi par une belle écriture, montre que le mariage a été et demeure un miroir fidèle de la société.
    Progressivement le mariage devient une institution sociale centrale, non sans conflits entre alliances patrimoniales, dynastiques, diplomatiques ou simplement familiales et choix individuels, entre mariage religieux et mariage civil. Au moment où de nouveaux débats viennent questionner le mariage - l'hypothèse du mariage homosexuel ou d'une simplification de la procédure de divorce -, il importe de faire le bilan de ce que fut le mariage dans son histoire.

empty