J'ai Lu

  • Alors que la France est traversée par une crise identitaire, l'auteure s'interroge sur ses origines algériennes, son grand-père, un harki, et le silence de sa famille. Elle raconte le destin des générations successives entre les deux pays. Prix des libraires de Nancy et des journalistes du Point 2017, prix littéraire du Monde 2017, prix Landerneau des lecteurs 2017, prix Goncourt des lycéens 2017.

  • Invitée à dîner chez des amis, Salie est saisie par l'angoisse. Pourquoi est-ce si "impossible" pour elle d'aller chez les autres, de répondre aux questions sur sa vie, sur ses parents ? Pour le savoir, Salie doit faire face à ses souvenirs. Poussée par la Petite, son double enfant, elle entreprend un voyage intérieur et affronte son histoire. A partir d'intenses réminiscences, Fatou Diome nous raconte, tantôt avec révolte, tantôt avec douceur et humour, l'existence d'une enfant qui a grandi trop vite et peine à s'ajuster au monde des adultes.
    Mais grandir, n'est-ce pas apprivoiser ses vieux démons ?

  • Jours sans faim est le premier roman de Delphine de Vigan, publié en 2001. Elle est l'auteur des Jolis garçons et de Un soir de décembre, unanimement salués par la critique. Son dentier roman, No et moi, a été nommé " révélation de l'année 2007" par Lire et a reçu le prix des Libraires 2008.

  • Un jour de grande tempête sur la pointe de la Hague, Lambert revient quarante ans après sur le lieu du naufrage de ses parents et de son petit frère. La narratrice, intriguée par cet homme, va peu à peu découvrir le mystère et les secrets de cette noyade et mettre au jour les liens complexes unissant certains habitants du bourg. Grand Prix des lectrices de«Elle» 2009.

  • «On biaise, on s'arrange, on a notre petite lâcheté dans les pattes comme un animal familier. On la caresse, on la dresse, on s'y attache. C'est la vie. Il y a les courageux et puis ceux qui s'accommodent. C'est tellement moins fatigant de s'accommoder...»A-t-on le droit de tout quitter, femme et enfants, simplement parce que l'on se rend compte - un peu tard - que l'on s'est peut-être trompéoe Adrien est parti. Chloé et leurs deux filles sont sous le choc. Le père d'Adrien apporte à la jeune femme son réconfort. À sa manière: plutôt que d'accabler son fils, il semble lui porter une certaine admiration. Son geste est égoïste, certes, mais courageux. Lui n'en a pas été capable. Tout au long d'une émouvante confidence, il raconte à sa belle-fille comment, jadis, en voulant lâchement préserver sa vie, il a tout gâché.

  • La dramaturge a suivi N. Sarkozy pendant plusieurs mois et brosse le portrait d'un homme parti à la conquête du pouvoir.

  • Si tout commence comme le récit de la vie sexuelle d'un couple, les parts d'ombre et les non-dits de C. Angot font planer un doute puis une angoisse quant à l'identité des personnages jusqu'à rendre l'atmosphère oppressante. Prix Sade 2012.

  • C'est l'histoire d'une femme qui devient folle, folle amoureuse de Dick, qu'elle n'a rencontré qu'une seule fois en compagnie de son mari. Elle décide d'écrire à cet homme. Par jeu ou par défi, son mari décide de lui écrire à son tour. De cette situation triangulaire insolite, Chris Kraus tire une méditation subversive sur la place des femmes dans le couple et dans le monde d'aujourd'hui.

  • Au terme de sa longue vie, Goethe affirmait qu'il venait tout juste d'apprendre à lire. Dans ce recueil des meilleurs essais de Doris Lessing, rassemblés pour la première fois, on retrouve la sagesse d'une auteure qui a elle-même appris à lire le monde autrement. Depuis la vie sexuelle de Tolstoï jusqu'aux mystères du soufisme, en passant par la critique des grands classiques de la littérature, ces études abordent un très grand nombre de périodes et de thèmes.
    Peinture de l'âme humaine, Le temps mord offre le portrait unique en son genre de l'une des romancières les plus talentueuses de notre époque.

  • Contraints de quitter leur librairie, Sils et Jenny, démunis, décident d'aller vivre dans une vieille métairie nichée au creux de la montagne. Accompagnés par leur ânesse et par leur chienne, ils laissent tout derrière eux, n'emportant que leurs livres. Face à la solitude et éloignés du confort matériel, le couple va devoir réapprendre à vivre au coeur d'une nature sauvage et capricieuse.

  • On retrouve Ben Lovatt, le garçon du«Cinquième enfant», trois ans plus tard à l'âge de dix-huit ans. Après plusieurs aventures, Ben, exploité, abandonné, enfermé, objet de toutes les convoitises et de toutes les incompréhensions, trouvera-t-il sa place dans le monde tel qu'il est ?

  • Au Caire en 1948, la vieille Om Hassan lutte pendant six jours pour sauver son petit-fils du choléra. Elle décide de l'emmener loin du village où les dénonciateurs pullulent. Car pour mettre fin à l'épidémie on éloigne de force les malades. La grand-mère veut tout tenter pour sauver son petit-fils et souhaite rejoindre la mer purificatrice. Le courage de la vieille femme est immense. Mais la route est longue, et les obstacles innombrables. Son chemin va croiser celui d'Okkasionne, un montreur de singe. L'enfant mourra, mais aura vu la mer.

  • Catherine Millet a entrepris ce récit où elle raconte son enfance, son père et sa mère, pour essayer de comprendre comment on peut grandir sans se fabriquer une morale, et comment peut naître le désir d'écrire.

  • La romancière raconte son enfance et ses relations tumultueuses avec sa mère, à travers les thèmes des désillusions de l'amour, du fossé entre fantasme et réalité, et de la démission des hommes.

  • Betty, la trentaine solitaire, passe son temps libre à observer les habitants de l'immeuble d'en face. Pas dans une intention de voyeurisme mais pour créer des liens. Son attention se focalise sur une vieille dame qui vit avec ses chats. A cause de son air joyeux, elle la baptise Félicité et se prend d'affection pour elle. Lorsque Félicité est envoyée dans une maison de retraite, Betty, bouleversée, remue ciel et terre pour la retrouver. Une véritable amitié est née.
    "Embrasser les joues ravinées d'une mamie, c'est tremper les lèvres dans un millésime de vie. Ça régénère !" Fatou Diomé

  • A l'âge des premières amours et du baccalauréat, la romancière se découvre enceinte. Elle décide de ne pas garder l'enfant, mais l'épreuve de l'avortement transforme la jeune fille désinvolte qu'elle était et la fait passer dans l'âge adulte.

  • Mannequin, styliste, journaliste de mode, mariée à un grand résistant, puis à Claude Brasseur, Peggy Roche a aussi été pendant vingt ans la compagne discrète de Françoise Sagan, à la fois amante et amie, soutien indéfectible, toujours. Peggy dans les phares est le roman de cette passion dévorante traversée des plus grandes figures de la vie littéraire et artistique de l'époque.

  • Kétala

    Fatou Diomé


    Après la mort de Mémoria, ses proches s'apprêtent au kétala, partage des biens de la défunte en conformité avec la tradition musulmane, au grand dam des objets qui ont appartenu à la défunte.


  • Victoria n'a jamais oublié sa rencontre, à l'âge de neuf ans, avec une riche famille blanche, les Staveney. Ce souvenir entêtant la poussera, des années plus tard, à entamer une liaison avec leur fils, Thomas. De cette histoire naîtra Mary, petite fille à la peau claire et au sourire radieux. En adoration devant l'enfant, les Staveney proposent de l'accueillir chez eux de plus en plus souvent. Victoria, toute à la réalisation de la chance que représenterait une telle éducation pour sa fille, n'imagine pas quelles conséquences aura sa décision.

  • Née à Saint-Pétersbourg dans une famille de fonctionnaires, l'ambitieuse et envieuse Tania fuit au Japon après la révolution d'Octobre. Elle y épouse le fiancé de sa soeur et part s'installer avec lui à Paris où elle s'imagine accéder au bonheur et à l'argent grâce à sa sensualité. Mais très vite veuve, elle sombre peu à peu dans la misère et la folie... Une impitoyable description de anti-héros.

  • Jeune émigré russe des années 1920, Sacha vit à Paris avec Ivan, son frère aîné. Ses proches, tous fiancés, lui font sentir la pesanteur de la solitude. Du moins jusqu'à une nuit passée avec une femme de haute condition. Mais cette nuit, loin de lui permettre de se retrouver, menace au contraire de l'isoler davantage et de lui faire connaître le sentiment définitif de l'échec.

  • Le destin tragique d'une femme brisée dès l'enfance par un mariage précoce dans un village près du Nil.

  • Le premier texte, écrit en 1877 à l'âge de 14 ans, décrit les chassés-croisés amoureux de Georgie et de Guy Hastings et contient en germe les thèmes whartoniens : l'impossibilité d'aimer son égal, l'horreur du mariage ou la solitude de l'adolescence. La seconde nouvelle, rédigée trente ans plus tard, se moque des ambitions littéraires passées d'E. Wharton et des moeurs éditoriales.




  • Place de la Contrescarpe à Paris, une jeune femme contemple un enfant borgne réciter d'étranges mélopées. C'est le printemps et elle revient de loin : si elle n'a pas perdu la jambe, elle peut à peine marcher, et son mari Solel est mort. Voiture piégée. Ils étaient reporters de guerre au Moyen Orient. Sans Catherine, l'exmaitresse de son mari, et le fils qu'ils ont eu ensemble, elle aurait sombré. Aujourd'hui, il lui faut réapprendre à vivre, avoir des projets tandis que cet enfant mystérieux ânonne des prophéties d'un autre âge qui semblent profondément troubler ceux qui l'écoutent, et répondre à leurs pensées secrètes. Vie de quartier et d'immeuble, famille recomposée, illusions perdues et deuil impossible à faire, on retrouve tout ce qui est cher à l'auteur, ici auréolé du mystère de l'enfant de Sarajevo qui plane comme l'ange de la désolation ou de la résurrection.

empty