• Un long retour Nouv.

    Un long retour

    Louise Penny

    Fraîchement retraité, l'ex-inspecteur-chef Gamache coule des jours heureux à Three Pines où il pense avoir trouvé la paix à laquelle il aspirait en quittant la tête de la section des homicides de la Sûreté du Québec. Mais voilà que son amie Clara vient lui faire part de ses inquiétudes au sujet de son mari, Peter. Le couple d'artistes avait décidé de se séparer pour un an, le temps de faire le point sur leurs sentiments, mais les mois ont passé et Peter n'a pas donné de nouvelles. Il semble s'être volatilisé. Se pourrait-il qu'il lui soit arrivé quelque chose ? Pour en avoir le coeur net, Gamache part à sa recherche. Accompagné de Clara, de Myrna Landers et de Jean-Guy Beauvoir, son ancien adjoint, il parcourt les paysages démesurés de Charlevoix, jusqu'au fin fond du Québec, et s'aventure plus profondément encore dans l'âme tourmentée de Peter. À la poursuite d'un artiste si désespéré qu'il vendrait son âme...

  • Automne 1830, dans un Paris fiévreux encore sous le choc des Journées révolutionnaires de juillet, le gouvernement de Louis-Philippe, nouveau roi des Français, tente de juguler une opposition divisée mais virulente.
    Valentin Verne, jeune inspecteur du service des moeurs, est muté à la brigade de Sûreté fondée quelques années plus tôt par le fameux Vidocq. Il doit élucider une série de morts étranges susceptible de déstabiliser le régime.
    Car la science qui progresse, mêlée à l'ésotérisme alors en vogue, inspire un nouveau type de criminalité. Féru de chimie et de médecine, cultivant un goût pour le mystérieux et l'irrationnel, Valentin Verne sait en décrypter les codes. Nommé par le préfet à la tête du « bureau des affaires occultes », un service spécial chargé de traquer ces malfaiteurs modernes, il va donner la preuve de ses extraordinaires compétences.
    Mais qui est vraiment ce policier solitaire, obsédé par la traque d'un criminel insaisissable connu sous le seul surnom du Vicaire ?
    Qui se cache derrière ce visage angélique où perce parfois une férocité déroutante ?
    Qui est le chasseur, qui est le gibier ?

    Dans la lignée des grands détectives de l'Histoire, de Vidocq à Lecoq en passant par Nicolas le Floch, un nouveau héros est né.

  • Seon-gyeong, criminologue et professeure à l'université, est sollicitée par un détenu en attente de jugement. Cet homme, un serial-killer qui a assassiné treize femmes, veut lui parler - à elle seule. Seon-gyeong va devoir faire preuve de la plus grande prudence face à ce tueur hors norme, intelligent et manipulateur. Dans le même temps, son mari se voit contraint de faire venir chez eux sa fille née d'un précédent mariage. Une enfant de onze ans qui serre contre elle son ours en peluche, bouleversée par les décès de sa mère et de ses grands-parents maternels. Des décès pour le moins suspects, d'ailleurs...
    Le premier volet glaçant d'une trilogie bientôt adaptée en série par les producteurs de Downton Abbey.

  • Paris, porte de la Chapelle. À quelques heures d'intervalle, deux hommes sont retrouvés défigurés, scarifiés, empreintes effacées. L'affaire s'annonce compliquée pour le commandant de la Crim', Marie Tebert. Et elle vire au cauchemar lorsque la légiste succombe à une fièvre hémorragique après l'autopsie. Que cache le rituel autour de ces crimes ? Quel lien unissait les victimes aux profils si différents ? Au fil de l'enquête, Marie et son équipe remontent la piste d'un scandale entre la Creuse et la Réunion. Un drame qui dépasse de loin tout ce qu'elle pouvait imaginer.
    Avec Les Enfants du secret, Marina Carrère d'Encausse signe un polar implacable où les traumatismes de l'enfance enclenchent des bombes à retardement.

  • Chaque jour, Laurent Lepage invente une catastrophe : des arbres qui marchent, un débarquement d'extraterrestres... Plus personne ne croit le garçon de neuf ans. Pas même Armand Gamache, qui a pris sa retraite à Three Pines. Cependant, quand l'enfant disparaît, il faut bien envisager que l'une de ses histoires soit vraie. Une traque effrénée et digne des plus grands romans d'espionnage se met en branle lorsque Gamache et ses anciens lieutenants de la SQ, Jean-Guy Beauvoir et Isabelle Lacoste, déterrent l'authentique canon géant de Gerald Bull, ingénieur en armement assassiné à Bruxelles il y a vingt-cinq ans. Un monstre est autrefois venu à Three Pines, il y a semé le malheur et ce dernier est de retour. En refusant de prêter foi à un enfant, l'ex-inspecteur-chef n'a-t-il pas joué un rôle funeste dans ce qui est arrivé ?

  • « Avant même votre cerveau, c'est votre corps qui se rend compte que vous avez perdu votre enfant. Le cordon ombilical invisible qui vous lie tous les deux se rompt. À l'intérieur de vous, tout s'amollit et se relâche. Et ce n'est qu'à cet instant que votre cerveau enregistre ce qui se passe. ».
    Un, deux, trois... Lisa Dale ferme les yeux et compte jusqu'à cent lors d'une partie de cache-cache avec sa fille. Quand elle les rouvre, Ella, quatre ans, a disparu. Sans laisser la moindre trace.
    La police, les médias et la famille de Lisa font corps pour retrouver la fillette. Et si leur instinct les éloignait d'Ella ? Si le ravisseur était connu d'eux tous ?
    Suspense psychologique addictif, Une seconde de trop, numéro un des ventes dès sa parution, vous glacera le sang. Une lecture puissante dont vous ne sortirez pas indemne.

  • Ingrid Steen a renoncé à sa carrière de journaliste le jour où son mari infidèle a été promu éditeur en chef. Depuis, elle s'occupe de leur fille et s'efforce de maintenir l'image d'un mariage parfait. Viktoria Brunberg est misérable, enchaînée aux fourneaux dans sa maison de Sillbo. Quand elle a découvert la véritable nature de son mari Malte, il était déjà trop tard. Birgitta Nilsson, bientôt à la retraite, n'arrive pas à se libérer de son mari abusif. Depuis des années, elle fait tout pour cacher ses bleus. Extrêmement différentes, ces trois femmes ont une chose en commun : elles sont toutes coincées dans des mariages destructeurs et toxiques. Via un forum sur le Net elles concluent un pacte : chacune va commettre le meurtre parfait en assassinant le mari de l'une des autres.

  • Une mère connait-elle vraiment son fils ?
    Yujin, 26 ans, se réveille un matin couvert de sang. En bas des escaliers du duplex qu'il partage avec sa mère gît le corps de celle-ci, la gorge tranchée d'une oreille à l'autre. Aucun souvenir de la veille ; les crises d'épilepsie dont il souffre depuis l'enfance ont altéré sa mémoire. Il lui semble se souvenir de sa mère criant son nom. Mais appelait-elle à l'aide ? Ou implorait-elle ? Commence alors une course contre la montre pour le jeune homme qui n'a que peu de temps avant que la police s'en mêle.
    Trois jours pour lever le voile sur les évènements de la nuit, et pour apprendre la vérité sur lui et sa famille. Un thriller psychologique addictif qui nous précipite dans l'esprit d'un psychopathe.

  • La cage dorée

    Camilla Läckberg

    Faye a voué sa vie à Jack, elle a tout sacrifié pour lui. Mais lorsque Jack - coureur de jupons invétéré - la quitte pour une jeune collaboratrice, laissant Faye complètement démunie, l'amour fait place à la haine. La vengeance sera douce et impitoyable : il lui a tout pris, elle ne lui laissera rien. «La Cage dorée» est un thriller glaçant qui résonne funestement avec l'ère #MeToo. Pour la première fois, Camilla Läckberg quitte Fjällbacka pour explorer la perversité de l'homme dans les hautes sphères de la société stockholmoise. Et montrer combien il peut être fatal de sous-estimer une femme...

  • Bondrée

    Andrée A. Michaud

    À l'été 1967, une jeune fille disparaît dans les épaisses forêts entourant Boundary Pond, un lac des confins du Québec rebaptisé Bondrée par un trappeur mort depuis longtemps. Elle est retrouvée morte, la jambe prise dans un piège à ours rouillé. On veut croire à un accident, lorsqu'une deuxième adolescente disparaît à son tour... Déjà couronné de trois prix au Québec, «Bondrée» a reçu le Prix des lecteurs Quais du polar 2017 et était sélectionné pour le Grand Prix des Lectrices de ELLE.

  • Alors qu'elle vient de finir son petit déjeuner avec des collègues, Bernadette Manuelito, dela Policedela Nation Navajo, entend un coup de feu dans le parking voisin. Elle se précipite sur place, pour découvrir à terre le célèbre lieutenant Joe Leaphorn, enquêteur privé retraité de la police navajo. Son mari Jim Chee, ancien collègue de Leaphorn, étant chargé de l'affaire, Bernadette y prend part officieusement. Qui peut en vouloir à ce point à Leaphorn ? L'un des nombreux criminels qu'il a fait condamner au cours de sa longue carrière, ou faut-il chercher du côté des dossiers dont il s'occupe depuis qu'il est à son compte ? Difficile de le savoir, car les indices sont contradictoire et Leaphorn, un homme très secret, est dans le coma. En outre, sa compagne demeure injoignable. Mais Bernadette Manuelito se caractérise par sa patience et son opiniâtreté, deux grandes qualités de « Femme-araignée », figure tutélaire de la mythologie navajo...

  • - Trois morts, c'est exact, dit Danglard. Mais cela regarde les médecins, les épidémiologistes, les zoologues. Nous, en aucun cas. Ce n'est pas de notre compétence.
    - Ce qu'il serait bon de vérifier, dit Adamsberg. J'ai donc rendez-vous demain au Muséum d'Histoire naturelle.
    - Je ne veux pas y croire, je ne veux pas y croire. Revenez-nous, commissaire. Bon sang mais dans quelles brumes avez-vous perdu la vue ?
    - Je vois très bien dans les brumes, dit Adamsberg un peu sèchement, en posant ses deux mains à plat sur la table. Je vais donc être net. Je crois que ces trois hommes ont été assassinés.
    - Assassinés, répéta le commandant Danglard. Par l'araignée recluse ?
    />

  • La fille du train

    Paula Hawkins

    Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d'un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu'elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l'être par le passé, avant qu'il ne la trompe, avant qu'il ne la quitte.
    Jusqu'à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison ? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d'en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d'un visage désormais familier à la Une des journaux : Jess a mystérieusement disparu...

  • Dans l'Amérique des années 1940, Lucia, femme au foyer exemplaire, s'occupe seule de ses enfants depuis que son mari est parti au front. Quand sa fille Bee s'amourache de Ted, un homme marié au passé louche, elle se bat bec et ongles pour l'éloigner de sa famille... Jusqu'à ce qu'elle découvre son corps gisant près de leur propriété ! Pour protéger les siens, Lucia va devoir s'aventurer dans un monde qui lui est inconnu, où machinations criminelles, maître-chanteurs, gangsters et assassins font partie du quotidien.

  • Pourquoi la mère d'Erica avait-elle conservé une médaille nazie ? Erica contacte un vieux professeur retraité à Fjällbacka pour essayer de comprendre l'histoire. Quelques jours plus tard, l'homme est assassiné. La visite d'Erica a-t-elle déclenché un processus qui gêne ou qui, en tout cas, remue une vieille histoire familiale ? Patrik Hedström, en congé parental, ne va pas rester inactif.

  • L'inspecteur Patrik Hedström est sur les dents. Il voudrait participer davantage aux préparatifs de son mariage avec Erica Falck, mais il n'a pas une minute à lui. La ville de Tanumshede s'apprête en effet à accueillir une émission de téléréalité et ses participants avides de célébrité, aussi tout le commissariat est mobilisé pour éviter les débordements de ces jeunes incontrôlables. Hanna Kruse, la nouvelle recrue, ne sera pas de trop. D'autant qu'une femme vient d'être retrouvée morte au volant de sa voiture, avec une alcoolémie hors du commun. La scène du carnage rappelle à Patrik un accident similaire intervenu des années auparavant. Tragique redite d'un fait divers banal ou macabre mise en scène ? Un sombre pressentiment s'empare de l'inspecteur. Très vite, alors que tout le pays a les yeux braqués sur la petite ville, la situation s'emballe. L'émission de téléréalité dérape. Les cadavres se multiplient. Un sinistre schéma émerge...
    Dans ce quatrième volet des aventures d'Erica Falck, Camilla Läckberg tisse avec brio l'écheveau d'une intrigue palpitante. Cueilli par un dénouement saisissant, le lecteur en redemande.

  • Londres, 9 juillet 1864, on retrouve le corps d'un banquier sur le ballast, et un chapeau. Chargé d'élucider le premier meurtre commis à bord d'un train anglais, Scotland Yard file un jeune Allemand, vite suspecté. Face au débat sur la peine capitale, bijoutiers, cheminots, prostituées témoignent dans ce procès extraordinaire où les juges n'ont à craindre que le pouvoir de la presse. Reconstitution palpitante d'un fait-divers qui défraya l'Angleterre victorienne, cette enquête historique minutieuse se lit comme un véritable roman policier au suspense captivant.

  • Absences

    Alice Laplante

    Amanda O'Toole, soixante-quinze ans, a été retrouvée morte à son domicile, amputée des quatre doigts de la main droite. La police soupçonne la voisine et amie d'Amanda, le docteur Jennifer White - chirurgien orthopédiste à la retraite - d'être l'auteur de ce meurtre. Mais Jennifer est atteinte de la maladie d'Alzheimer et ne sait pas elle-même si elle est coupable. Elle partageait une relation extrêmement intime avec Amanda, même si ces deux femmes énergiques et orgueilleuses avaient été aussi par moments des adversaires redoutables. Amanda entendait parfois régir la vie de son amie et, sous prétexte d'honnêteté, dévoiler certains secrets qui auraient dû rester enfouis, relatifs notamment au mari de Jennifer, James, avocat retors, décédé depuis peu. Sans enfant et marraine de Fiona, la fille de Jennifer, Amanda instaurait une rivalité et un rapport de forces constant avec son amie, plus brillante, plus gâtée qu'elle par la vie.
    C'est la voix de Jennifer qui raconte cette amitié complexe et sa vie passée, de façon fragmentée, par des bribes, des souvenirs, des conversations, ou encore par le biais d'un journal qu'elle tient pour tenter de combattre la détérioration de son esprit et où ses enfants et amis sont amenés à témoigner de temps à autre. Ils émergent également de ce brouillard de la conscience, tour à tour confuse et lucide, de Jennifer : Amanda, bien sûr, Fiona, mais aussi Mark, le fils de Jennifer, ambigu comme son père, ou encore Magdalena, la garde-malade dévouée mais qui a des secrets, elle aussi. Jennifer White finira-t-elle par retrouver dans sa mémoire malade des révélations sur le meurtre d'Amanda ? Est-ce elle qui l'a tuée et lui a ainsi mutilé la main ? Pour quelle raison ? Face à une personnalité aussi imprévisible et tourmentée, la vérité ne peut être simple.

  • Cette nuit-là, dit-elle lentement, Lina a vu passer l'Armée furieuse.

    - Qui ?

    - L'Armée furieuse, répéta la femme à voix basse. Et Herbier y était. Et il criait. Et trois autres aussi.

    - C'est une association ? Quelque chose autour de la chasse ?

    Madame Vendermot regarda Adamsberg, incrédule.

    - L'Armée furieuse, dit-elle à nouveau tout bas. La Grande Chasse. Vous ne connaissez pas ?

    - Non, dit Adamsberg en soutenant son regard stupéfait.

    - Mais vous ne connaissez même pas son nom ? La Mesnie Hellequin ? chuchota-t-elle.

    - Je suis désolé, répéta Adamsberg. Veyrenc, l'armée furieuse, vous connaissez cette bande ? La fille de Mme Vendermot a vu le disparu avec elle.

    - Et d'autres, insista la femme.

    Un air de surprise intense passa sur le visage du lieutenant Veyrenc. Comme un homme à qui on apporte un cadeau très inattendu.

    - Votre fille l'a vraiment vue ? demanda-t-il. Où cela ?

    - Là où elle passe chez nous. Sur le chemin de Bonneval. Elle a toujours passé là.

    - La nuit ?

    - C'est toujours la nuit qu'elle passe.

    Veyrenc retint discrètement le commissaire.

    - Jean-Baptiste, demanda-t-il, vraiment tu n'as jamais entendu parler de ça ?

    Adamsberg secoua la tête.

    - Eh bien, questionne Danglard, insista-t-il.

    - Pourquoi ?

    - Parce que, pour ce que j'en sais, c'est l'annonce d'une secousse. Peut-être d'une sacrée secousse.



    Nul doute que la fratrie « maudite » du village normand rejoindra la galaxie des personnages mémorables de Fred Vargas. Quant à Momo-mèche-courte, il est le fil conducteur de la double enquête que mène ici le commissaire Adamsberg, confronté à l'immémorial Seigneur Hellequin, chef de L'Armée furieuse.

  • Antoinette voulait mourir. Mais dans ce monde au futur proche, il faut encore être malade ou fou pour que l'État prenne votre mort en main. Antoinette a donc demandé l'aide de Paradis, Clef en Main, une organisation parallèle qui fournit ses services à ceux qui n'ont aucune tare, aucune maladie, et qui, simplement, ne veulent plus vivre.
    Antoinette n'est pas morte. Elle est paraplégique, branchée à des machines qui lui pompent ses liquides organiques.
    Et elle raconte. Sa vie, son désir de non-vivre. Elle parle de son oncle qui aura été un exemple pour elle en étant un des premiers à utiliser les services de Paradis, Clef en Main. Elle raconte sa mère, aussi, dont elle pourrait être la copie conforme. Et elle raconte la compagnie de monsieur Paradis, son processus de sélection, les tests et les épreuves qu'elle a du subir. Et elle raconte sa mort ratée.
    Le dernier livre de Nelly Arcan, qui s'aventure ici, et avec brio, dans la fiction la plus complète. Roman d'anticipation, roman sur le désir de vivre, sur celui de mourir. Roman sur la responsabilité, sur le rapport à l'Autre, sur le rapport au corps, à la vie. Roman fabuleux écrit d'une plume acérée.

  • La princesse du Burundi

    Kjell Erikson

    • Gaia
    • 3 Octobre 2009

    Par un matin d'hiver, à Uppsala, un joggeur fait une macabre découverte : un cadavre gît dans la neige, mutilé.
    La victime, Petit-John, est un ancien délinquant qui s'est acheté une conduite, a fondé une famille et est devenu expert en aquarium et poissons tropicaux. Son préféré ? Un cichlidé appelé la princesse du Burundi. Le frère de Petit-John n'a plus rien à perdre et est bien décidé à le venger. En l'absence de la commissaire Ann Lindell, c'est Ola qui mène l'enquête. Mais Ann a beau être en congé maternité, elle n'a qu'une hâte, c'est de reprendre du service...
    Un polar suédois asphyxiant qui tient le lecteur en apnée jusqu'au dernier instant. La troisième enquête d'Ann Lindell. Prix du meilleur roman policier suédois en 2002.

  • Louise Morvan, détective privé, a ses quartiers dans un bar du canal Saint-Denis.
    Son dernier client, un évêque richissime, l'envoie au Japon pour surveiller les mauvaises fréquentations d'un neveu expatrié. Entre yakusas, manieurs de sabres, interprètes écervelées, hommes politiques désabusés et antiquaires véreux, le choc culturel est à la hauteur du dépaysement attendu.

  • Le matin du nouvel an, une femme disparaît. Une année auparavant, à Rome, une autre femme a disparu, mais sa fille refuse toujours de le déclarer à la police.
    Le début d'une nouvelle saison meurtrière ?
    D'une affaire à l'autre, l'inspecteur Mariella De Luca et sa coéquipière la belle Silvia Di Santo démêlent bientôt un terrible écheveau, où s'entrelacent règlements de comptes familiaux, problèmes d'argent et intrigues politiques. Où surtout, chaque fois, une voix absente semble chercher à se faire entendre. pour crier vengeance.Une habitation isolée dans le Montana, par un beau matin d'été...
    Après Rouge abattoir, Vert Palatino (prix polar dans la Ville), Bleu catacombes (prix du polar méditerranéen, prix du polar SNCF) et Jaune Caravage, Vengeances romaines ouvre un nouveau cycle des Saisons meurtrières. On y retrouve l'inspecteur Mariella De Luca et sa coéquipière Silvia Di Santo, l'hiver, dans les rues de Rome, sur les traces de deux femmes disparues.
    Vengeances romaines pose également trois questions essentielles : la condamnation de la loi des hommes et la peine purgée par celui qui a tué le rendent-elles quitte de toute responsabilité envers sa victime ? L'absence d'un être aimé peut-elle nous vampiriser au point de ne nous laisser vivre que pour le garder vivant en nous ? Enfin, la vengeance peut-elle offrir un exutoire à la souffrance ?

  • Erica Falck, trente-cinq ans, auteur de biographies installée dans une petite ville paisible de la côte ouest suédoise, découvre le cadavre aux poignets tailladés d'une amie d'enfance, Alexandra Wijkner, nue dans une baignoire d'eau gelée. Impliquée malgré elle dans l'enquête (à moins qu'une certaine tendance naturelle à fouiller la vie des autres ne soit ici à l'oeuvre), Erica se convainc très vite qu'il ne s'agit pas d'un suicide. Sur ce point - et sur beaucoup d'autres -, l'inspecteur Patrik Hedström, amoureux transi, la rejoint. A la conquête de la vérité, stimulée par un amour naissant, Erica, enquêtrice au foyer façon Desperate Housewives, plonge clans les strates d'une petite société provinciale qu'elle croyait bien connaître et découvre ses secrets, d'autant plus sombres que sera bientôt trouvé le corps d'un peintre clochard - autre mise en scène de suicide. Au-delà d'une maîtrise évidente des règles de l'enquête et de ses rebondissements, Camilla Läckberg sait à merveille croquer des personnages complexes et - tout à fait dans la ligne de créateurs comme Simenon ou Chabrol - disséquer une petite communauté dont la surface tranquille cache des eaux bien plus troubles qu'on ne le pense.

empty