Langue française

  • Le choix de l'homosexualité

    B Perreau

    • Epel
    • 26 Mars 2007

    Dans la foulée du séminaire " Sociologie des homosexualités " (1998-2004) dirigé par Françoise Gaspard et Didier Eribon, une nouvelle génération de chercheuses et chercheurs s'est engagée avec résolution sur la voie des études gays et lesbiennes.
    Par son choix de l'homosexualité, elle confronte les sciences humaines et sociales à leurs impensés catégoriels et plaide pour " une autre dimension de connaissance " (Monique Wittig). Aux côtés de quelques-uns des meilleurs spécialistes français et étrangers, ces jeunes universitaires donnent l'occasion de découvrir des terrains aussi divers que fascinants : de l'amitié chrétienne médiévale au lesbianisme dans le mouvement des Femmes en noir en Israël, du cinéma militant des années soixante-dix au vécu des familles homoparentales, des catégories sexuelles antiques à la géographie commerciale parisienne, des comportements sexuels masculins dans le contexte du VIH aux modalités d'enregistrement du Pacs, etc.

  • Alors que tous les cas, ou presque, publiés par Freud ont fait l'objet de recherches historiques ces vingt dernières années, la " jeune Homosexuelle " a été tenue à l'écart des investigations. La voici donc qui, post mortem, prend la parole, dit sa version de sa rencontre avec Freud, mais aussi sa vie mouvementée : scandale de son amour viennois d'une prostituée nobiliaire, juive exposée au national-socialisme avant de connaître un exil bientôt désargenté. Bien des questions, laissées sans réponse par le texte de Freud, se trouvent là résolues. Et Freud démenti sur certains points (dont le récit lui-même du passage à l'acte). Les analyses de Lacan et d'autres commentateurs en sont-elles affectées ? Ires Rieder et Diana Voigt ont personnellement connu Sidonie Csillag. S'étant de nombreuses fois entretenues avec cette femme dont l'âge n'avait pas entamé la débordante vitalité, elles brossent ici un magnifique portrait de sa vie si singulière. Sa biographie se lit comme un roman.

empty