• Après le succès de l'édition originale vendue à plus de 130 000 exemplaires, Jüne Plã revient avec une édition de luxe cartonnée au nouveau design exclusif pour vous faire passer des fêtes de fin d'année inoubliables.
    Vous avez l'impression de passer à côté de votre sexualité ?
    Pas de panique, Jüne du compte Instragram Jouissance Club fait souffler un vent de fraîcheur et d'espoir en proposant un manuel d'éducation sexuelle promouvant le plaisir accessible à tous, femme, homme, non-binaire, hétéro, homo, bi, etc !
    Elle propose de mettre de côté la pénétration pour se concentrer sur les 1001 façons de se donner du plaisir autrement, de manière décomplexée, jubilatoire et bienveillante.
    A l'aide de nombreux schémas sobres et élégants, elle propose une cartographie des multiples zones qui procurent du plaisir et un inventaire des mouvements orgasmiques.

    1 autre édition :

  • C'est la grande vague actuelle. Les femmes prennent le pouvoir et se réapproprient leur corps.
    Tout change très vite : podcasts, compte Instagram, vidéos, série Sex education sur Netflix, une génération prend en main sa sexualité.
    Elle nécessite une nouvelle éducation sexuelle au sens large, qui nous concerne tous et toutes, à tout âge. La sexualité n'a rien d'inné, elle s'apprend et se désapprend, tout au long de la vie. L'important, c'est la réappropriation de son corps, la liberté de choix et l'égalité.
    L'ébullition actuelle concerne aussi les hommes qui ont tout à y gagner.

  • Le nouveau nom de l'amour

    Belinda Cannone

    • Stock
    • 2 Septembre 2020

    De nos jours, le couple serait en crise, et le mariage en déclin. Cette crise serait due au capitalisme, à l'hypersexualisation de la société, à Internet ou à l'on ne sait quelle incapacité de la jeunesse à s'engager.

    Pour comprendre ce que sont devenus l'amour, le couple et le désir, Belinda Cannone retrace les métamorphoses du sentiment amoureux. L'histoire du mariage nous apprend ainsi que l'union « pour toujours » est une invention chrétienne, que le mariage d'amour émerge à la fin du XVIIIe siècle, et que ce sont les révolutions du XXe siècle qui ont érigé le désir en ingrédient indispensable de la réussite du couple.

    Cette révolution ne va pas sans problème : l'amour, en se transformant, peut durer une vie, alors que le désir est plus fugace. Dès lors, pourquoi continuer à vivre dans un couple où le désir s'est dissipé ? En effet, nous tendons à présent à former au cours de nos vies des couples successifs, non pérennes. Mais si ce problème n'en était pas un ? S'il s'agissait simplement d'une profonde mutation du couple, qui n'est pas pire - voire qui est meilleure, plus riche - que les versions antérieures du couple ?

    Bien sûr, cette renonciation au « pour toujours » n'est possible que si l'on reconnaît la noblesse du désir. Trop longtemps regardé comme un péché, il est aujourd'hui valorisé, mais pas toujours pour ce qu'il est. Suspendant les rapports de domination, le désir est profondément féministe. Il n'est pas un simple besoin du corps, ou de la reproduction, mais une expérience capitale qui engage la totalité du corps-esprit. Intimement mêlé à l'amour, il en est le nouveau nom.

  • "Désir, plaisir, contraception, MST... c'est la charge sexuelle" Ainsi titrait Clémentine Gallot dans Slate en mars 2019, deux ans après que la dessinatrice Emma eut mis des mots sur ce travail invisible que réalise les femmes au quotidien : la charge mentale.

    La charge sexuelle, affirment Clémentine Gallot et Caroline Michel dans cet essai engagé et puissant, c'est la manière dont ce concept se décline dans l'intimité, sous forme d'un travail parfois pénible, invisibilisé et non rémunéré. C'est, plus concrètement, le fait de s'apprêter pour plaire, de s'inquiéter du désir d'autrui, de son plaisir ou encore de se renseigner pour une vie sexuelle digne de ce nom, de prendre en charge la contraception.
    De façon plus abstraite, c'est aussi la pression pour les femmes de se conformer à des normes sexuelles: être hétéro, d'abord, mais aussi avoir de l'expérience, mais pas trop de partenaires, pour maintenir sa respectabilité...

    Le but de ce livre est, en plus d'un état des lieux, de proposer des clés et des pistes aux personnes concernées et à celles que cela intéresse, car une sexualité joyeuse, décloisonnée et inclusive reste encore à inventer. A chacun.e de s'en saisir !

  • Qui sont ces corps abstinents ? Intriguée par ce sujet tabou et opaque, abstinente elle-même pendant cinq ans, l'écrivaine Emmanuelle Richard a recueilli l'intimité de ces sexualités non partagées.
    Pour Sandrine, l'abstinence est son ordinaire car elle ne parvient pas à établir le lien dont elle aurait besoin pour se sentir bien avec l'autre ; le jeune Noâm a profité de ce temps de retrait pour redéfinir sa masculinité ; Virginie dit avoir gagné son autonomie grâce aux sextoys ; Paul est un retraité très heureux malgré la fin de toute relation sexuelle dans son couple; pour Sylvia, l'absence de sexualité est une libération.
    Près de quarante personnes se confient, loin des stéréotypes et des idées approximatives, tissant peu à peu un récit polyphonique empreint de délicatesse. Par-delà la mélancolie, sans amertume ni ostentation, s'élève une parole forte sur l'absence du toucher où se laisse entendre l'universelle quête du sens. Et d'amour - comme toujours.

  • Maïa Mazaurette tient depuis novembre 2015 la rubrique « Le sexe selon Maïa » dans Le Monde. Cette tribune, régulièrement la plus lue et la plus commentée des parutions du Monde, analyse notre représentation du corps, nos pratiques sexuelles aussi bien que notre imaginaire. Une approche qui résonne tout particulièrement dans le contexte du mouvement #metoo où les notions de sexe et de genre, de consentement et de plaisir, de risque et de séduction sont largement débattues. Avec un credo : le sexe doit nous rassembler plutôt que nous diviser.

  • Politique du clitoris

    Delphine Gardey

    • Textuel
    • 2 Octobre 2019

    Ce livre érudit et ironique présente une critique féministe et décoloniale des savoirs et des pratiques médicales concernant le siège du plaisir féminin : le clitoris. Construit à partir de situations concrètes, il se compose d'une quinzaine de récits souvent stupéfiants. Chacun d'entre eux débute par une citation allant d'un savant du Moyen-âge à Freud en passant par Louise Bourgeois. Une façon non académique de développer une histoire édifiante.

  • Que se passe-t-il dans le lit des Français ? Pour répondre à cette question, la sociologue Janine Mossuz-Lavau a enquêté pendant un an. Sillonnant l'Hexagone, elle a recueilli les témoignages de soixante-cinq personnes, hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, de tous les milieux et de toutes les orientations sexuelles. Une enquête passionnante qui veut rendre compte d'histoires singulières, saisir au mieux la vie amoureuse et sexuelle d'une société en constante évolution.

  • Le petit guide de la Masturbation Féminine, c'est quoi? C'est un beau livre illustré que vous allez adorer ! Une petite perle d'intimité féminine saluée par la presse et les lectrices ! Un peu plus de 100 pages à la faveur de l'extase féminine. C'est un cri d'amour, une ode à la sororité pour que chaque Femme puisse se réapproprier sa sexualité sans complexe. Les illustratrices @JouissanceClub & Gwladys Leroy apportent une poésie au propos. Basé sur plus de 6000 témoignages sur la masturbation féminine. Nous partageons nos habitudes, nos techniques, nos doutes, nos histoires magiques... Et vous savez quoi ? Nous avons de l'or au bout des doigts ! Libérer le sujet de la masturbation féminine c'est faire avancer le monde. Une femme qui se masturbe et se donne du plaisir sans culpabiliser est une femme libre. C'est un livre pour toutes les Femmes, pour toutes les jeunes filles qui arrivent après nous et pour tous les Hommes qui nous aiment. Merci à toutes celles et ceux qui ont témoigné et participent au changement.

  • En matière de sexualité, rares sont les références présentant des informations justes, critiques et inclusives. C'est l'exploit que réalise Our Bodies, Ourselves, véritable classique de santé des femmes. Dans cette première adaptation francophone, Corps accord propose un guide accessible sur l'intimité et la sexualité. Comment la culture influence-t-elle l'expérience de la sexualité?? Comment conjuguer désir et handicaps ou maladies chroniques ? De quelles façons se vit le plaisir sexuel ? Que recouvre la notion de consentement ? On y trouve des connaissances issues de la recherche, des points de vue féministes ainsi que des témoignages de personnes aux expériences variées.

  • À l'heure où la parole sur le sexe féminin se fait plus libre que jamais, ce livre revient aux fondamentaux.
    Dès les années 1970, aux États-Unis puis en Europe, le mouvement « self-help », mené par des militantes féministes et des professionnelles de santé, a permis à de nombreuses femmes de s'approprier les savoirs gynécologiques et de s'autonomiser. En sont nés des guides que se transmettront les femmes entre elles. S'inscrivant dans cette lignée, ce livre, aux illustrations aussi pédagogiques qu'esthétiques, mène à la connaissance de soi, à travers 10 auto-explorations : la vulve, le clitoris, le périnée, les seins... Pour prendre le contrôle !

  • Et si le secret d'une sexualité aussi épanouissante qu'intense était la lenteur ? La sexualité conventionnelle, orientée vers l'orgasme, peut certes apporter une satisfaction momentanée, mais sur la durée, elle peut devenir mécanique et ennuyeuse. Pour aller vers une satisfaction plus profonde ou redonner vie à une sexualité déclinante, les trois auteurs de ce livre invite ici les couples à vivre l'acte sexuel en pleine conscience.Au fil des pages et d'exercices pratiques, ils proposent de découvrir comment la sexualité en conscience augmente la sensibilité et la vitalité sexuelle, et comment, par sa capacité à restaurer et à générer l'amour, elle est une sexualité véritablement aimante. Un livre qui invite à faire l'amour autrement, à ralentir, à se détendre, à se libérer des pressions imposées par notre conditionnement et à remettre en question les idées communément admises sur la sexualité.Points fortsUn regard sur la sexualité totalement nouveau, et profondément libérateur.Un livre pratique avec :- Des exercices pour démarrer son exploration de la sexualité en pleine conscience.- Des témoignages de personnes engagées dans ce processus de transformation de leur sexualité.- Des encarts résumant les points clés et des illustrations.- Un livre de référence sur le sujet : fruit des recherches et de l'expérience intime des auteurs depuis 30 ans, et des retraites pour couples qu'ils animent

  • Toutes les femmes sont différentes, chacune vit un rapport individuel à son corps et nourrit des fantasmes qui lui sont propres. On ne peut pas affirmer que «?les femmes préfèrent ceci... ou cela?», « elles sont plus fleurs bleues que les hommes », «?elles raffolent toutes du cunnilingus?», etc. Ovidie nous convie à une exploration multiple, poussée, ouverte des mille manières de vivre sa sexualité en tant que femme.
    À travers une centaine de termes, de A -?comme Accouchement?- à Z -?comme Zones érogènes?-, et de concepts traitant de sexualité, de féminité et de féminisme (asexualité, consentement, fidélité, hormones, éjaculation féminine, machisme, coup de foudre, pilosité, ménopause...), Ovidie offre des pistes de réflexions autour des questions que peuvent se poser les femmes, de façon simple et précise.
    Un discours décomplexé, subjectif et engagé, à l'heure où la parole et le corps des femmes peuvent vraiment se libérer.
    Réalisatrice et auteure, Ovidie est l'une des figures incontournables du milieu du féminisme prosexe. Après Porno Manifesto, paru en 2002, elle a écrit de nombreux guides dans la collection «?Osez?», cosigné la BD Libres ! avec Diglee, et publié À un clic du pire, La protection des mineurs à l'épreuve d'Internet, chez Anne Carrière. Elle a également réalisé plusieurs documentaires (À quoi rêvent les jeunes filles ?, Pornocratie, Là où les putains n'existent pas), unanimement salués par la critique.

  • Notre désir

    Carolin Emcke

    • Seuil
    • 29 Août 2018

    Qui sommes-nous vraiment ? Qui pouvons-nous être ou devenir ? Sommes-nous véritablement libres de vivre notre désir dès lors que nous nous écartons d'une certaine norme ? N'a-t-il qu'une seule forme ou évolue-t-il au cours de notre existence - pour devenir plus profond, plus doux, plus radical ?

    Philosophe et correspondante de guerre, l'auteur explore les ruses du désir, de ses premières manifestations adolescentes jusqu'aux abords des champs de bataille. Entre l'essai et le témoignage, ce récit se lit d'un seul souffle, comme le journal d'un désir sexuel et amoureux en formation. Carolin Emcke y relate comment elle a découvert son propre désir, qui n'est pas celui de « tout le monde ». Elle s'adresse à toutes celles et tous ceux qu'on prive de leur désir, et, par là, de leur dignité.

    Un hymne à la liberté traversé par le tragique, où l'intime se mêle magistralement au politique.

  • « Et puis, un jour, j'ai joui. Tout mon corps, toute mon âme. Enfin ! Je n'ai pas honte de le clamer : j'ai joui pour la première fois à trente-cinq ans. La jouissance féminine est une grande fête. Elle est puissante, belle, c'est une joie qui transporte, dans laquelle on lâche prise, on lâche tout, on laisse échapper. » À travers ses lectures, son expérience personnelle, avec des mots poétiques et parfois crus, Adeline Fleury nous fait ressentir, à chaque page de ce livre extrêmement sincère et émouvant, que jouissance et renaissance sont unies, et que plaisir et liberté sont indissociables.

    Adeline Fleury a souvent aidé les autres à raconter leur histoire et a été reporter pendant quinze ans, essentiellement pour les pages Société du Journal du Dimanche. Elle a publié un essai très remarqué, Femme absolument, en 2017 chez JC Lattès.

  • Vous pensez tout savoir sur l'appareil génital féminin car on en parle beaucoup dans les magazines et sur Internet. Eh bien, détrompez-vous. «Les Joies d'en bas», livre écrit par deux futurs médecins norvégiens et traduit dans une trentaine de langues, dissipe enfin un ensemble de mythes entourant le sexe. Non, on ne peut pas constater médicalement si une fille est encore vierge. Non, l'orgasme purement "vaginal" n'existe pas. Vous allez découvrir la face cachée du clitoris, comprendre la ronde des hormones qui orchestrent les menstruations, faire le point sur les différents types de contraception et mettre le doigt sur le Point G. En faisant état des tout derniers résultats de la recherche, ce livre savant et joyeux nous dit : pour être fière de son sexe, il faut le connaître. Véritable mine d'information et triomphe du "gai savoir", «Les Joies d'en bas» en réjouiront plus d'un(e).

  • Sexe et mensonges, c'est la parole, forte et sincère, d'une jeunesse marocaine bâillonnée dans un monde arabe où le sexe se consomme pourtant comme une marchandise. Les femmes que Leila Slimani a rencontrées lui ont confié sans fard ni tabou leur vie sexuelle, entre soumission et transgression. Car au Maroc, la loi punit et proscrit toute forme de relation sexuelles hors mariage, tout comme l'homosexualité et la prostitution. Dans cette société fondée sur l'hypocrisie, la jeune fille et la femme n'ont qu'une alternative : vierge ou épouse. Sexe et mensonges est une confrontation essentielle avec les démons intimes du Maroc et un appel vibrant à la liberté universelle d'être, d'aimer et de désirer.

  • Plus jeune, Camille Emmanuelle voulait être un homme pour ne pas avoir à s'épiler, ne pas devoir faire la taille de jean de Kate Moss, jouir facilement à chaque rapport sexuel, ne pas entendre de remarques sexistes au boulot...
    La journaliste raconte, à travers des chroniques aussi drôles qu'informées, intimes ou nourries d'observations, comment et pourquoi la libération des femmes (et des hommes) se gagne, aujourd'hui, en se débarrassant des injonctions de la société sur le corps, la sexualité et le genre. Son discours intègre aussi bien les questions du clitoris, des poils pubiens, de la prostitution que celles de la Manif pour tous.
    Un manifeste pour un nouveau féminisme  : incarné, contemporain et sex-positif.
      La sexualité décomplexée, abordée sans fard ni fausse honte. Marie Claire.

    Un essai qui détonne et qui décape. Cosmopolitan.

    Un point de vue documenté, libéré et joyeux sur la sexualité. Une nouvelle parole féministe. Glamour. 

  • Une histoire de la manière dont le sexe féminin a été représenté par les artistes, les théologiens, les médecins ou les femmes elles-mêmes, depuis l'Antiquité, ainsi que les enjeux sociétaux et politiques qui en ont découlé. L'auteure aborde notamment les thèmes de la virginité, des jouets sexuels, de l'anatomie, des superstitions, de l'épilation, des ceintures de chasteté, etc.

  • L'émancipation sexuelle de la femme / Madeleine Pelletier,...
    Date de l'édition originale : 1911 Ce livre est la reproduction fidèle d'une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d'une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d'un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l'opportunité d'accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
    Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

    En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d'une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
    Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d'un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d'un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

  • Après les monologues du vagin, le clitoris tient enfin sa revanche !

    Toutes les études des sexologues le prouvent : le clitoris est bien le principal détonateur de l'orgasme féminin. Pourtant, dans les médias comme dans les mentalités, les approximations perdurent, et avec elles une somme d'idées reçues.
    En convoquant quelques pionniers de la psychanalyse et des études scientifiques récentes, la presse féminine et les séries télévisées, les films pornographiques et les féministes, Maïa Mazaurette et le Dr Damien Mascret analysent les raisons de cette étrange excision culturelle et, avec pédagogie et humour, proposent des pistes très concrètes pour partir à la redécouverte d'un petit bout de matière qui a fait couler beaucoup d'encre.

  • Les femmes s'emmerdent au lit, et ça se voit - ou du moins voit-on si une femme est satisfaite et heureuse ! Mais pourquoi ?
    S'appuyant notamment sur son expérience personnelle, l'auteur en déduit l'existence de nouveaux archétypes de l'homme et de la femme : le « garçon nouveau » et la « féminette » (contraction de « féministe » et « midinette »). Le premier, rejeton d'une mère engagée, féministe, qu'il vénère, n'est pas viril, surtout inquiet de rester « féministement » correct ; la « féminette » n'ose pas s'avouer qu'elle aime la virilité quand la liberté à jouir s'est heurtée à la menace de l'asservissement, à une image consumériste du corps des femmes.
    Ces deux archétypes sont l'objet d'une subtile réflexion qui met en exergue les préjugés et contradictions qui s'y attachent, et que l'un et l'autre traînent avec eux jusqu'au fond du lit, avec des attentes de chaque côté respectables.
    Qu'est-ce qu'une femme attend d'un homme ? Qu'il la désire ardemment mais ne soit pas brutal. Qu'est-ce qu'un homme attend d'une femme ? Qu'elle le désire, mais aussi qu'elle montre sa satisfaction parce que le plaisir féminin ne se prouve pas et qu'il a toujours l'angoisse de ne pas faire jouir sa partenaire. Et la question du livre se révèle ainsi dans toute sa complexité : comment se comporter en homme respectueux mais désirant ? En femme désirée mais respectée ?

    Facile à lire, cet essai prône une seconde libération de la femme, qui, après s'être débarrassée des carcans machistes, doit maintenant se débarrasser des diktats féministes excessifs, accepter l'ambiguïté de son désir. Ainsi, les femmes ne s'emmerderont plus au lit et les hommes n'auront plus à craindre qu'elles simulent un plaisir qu'elles n'éprouvent pas !

  • Un nouvel élan de liberté sexuelle semble parcourir le monde arabe : les soulèvements populaires, l'émancipation des femmes et l'évolution des moeurs bouleversent les schémas culturels les plus rigides et les plus ancrés. C'est une autre révolution, intime et souterraine, qui s'annonce. Au Maroc, en Égypte et jusqu'au Liban, la domination masculine reste de rigueur, mais les femmes, souvent plus éduquées, gagnent plus d'argent. Des mères de famille, souvent premières gardiennes de l'ordre patriarcal, militent pour l'éducation sexuelle de leurs enfants : question de santé, mais aussi d'apprentissage du plaisir qui garantit la paix sociale. Au Caire, et dans les milieux ruraux du sud de l'Égypte, l'obsession de la virginité avant le mariage marque le pas, alors que le commerce de la lingerie explose.
    La révolution sexuelle dans le monde arabe aura-t-elle lieu ? Entre l'acte et la parole, entre le poids souvent oppressant de la tradition et les nouvelles aspirations, cette enquête inédite permet d'observer au plus près les signes avant-coureurs du changement.

  • Pourquoi l'addiction, l'envie de détruire ? Pourquoi l'ennui, pourquoi la dépression ? Alors que nous recherchons le bonheur, c'est très souvent le contraire que nous produisons.
    Est-ce parce que des forces psychiques inconscientes nous poussent à agir exactement à l'opposé de ce que nous voulons, à aller vers ce que Freud désignait comme l'au-delà du principe de plaisir ? Peut-on identifier dans le cerveau des mécanismes neurobiologiques spécifiques nous permettant d'expliquer cette tendance chez l'homme ? En somme, avons-nous, en nous, la capacité d'aller vers le plaisir et le bonheur, ou bien cela nous échappe-t-il totalement ? Pour la première fois, un psychanalyste et un neurobiologiste se sont réunis pour nous aider à comprendre le mécanisme du plaisir et du déplaisir.

empty