Seghers

  • La poésie érotique

    Marcel Béalu

    • Seghers
    • 25 Octobre 2007

    Des textes de Guillaume Coquillart (XVe siècle) aux poèmes de la seconde moitié du XXe siècle, plus de cent poètes se succèdent parmi lesquels Clément Marot et ses dizains licencieux, Claude Le Petit et ses vers impurs - brûlé vif en place de Grève à vingt-trois ans -, La Fontaine et les facéties grivoises mais encore d'innombrables blasons du corps féminin, des poètes de boudoir du XVIIIe siècle, les textes d'une obscénité débridée de Théophile Gautier, la poésie libre de Verlaine et Apollinaire, le lyrisme noir du surréalisme ou le chant de femme amoureuse de Joyce Mansour.
    Avec la liberté de ton d'un autodidacte et une érudition peu commune, dans cet ouvrage publié pour la première fois en 1971, Marcel Béalu nous fait entrer dans l'enfer des bibliothèques. Souvenons-nous qu'il y a quelques siècles, l'érotisme conduisait au bûcher, au même titre que la sorcellerie. Tant que les brasiers ne seront pas éteints, que le feu de l'intolérance menacera de reprendre, des livres de la nature de celui-ci seront loin d'être inutiles.

  • Les Éditions Seghers poursuivent la mise en valeur de leur fonds en publiant le recueil majeur d'un poète dont elles détiennent les oeuvres complètes : Hélène ou le Règne végétal de René Guy Cadou.
    Par cette réédition, qui complète celle de Poésie la vie entière en 2001, elles répondent à une attente du public : retrouver l'un des plus beaux chants d'amour de la poésie française dans une édition courante.
    Hélène ou le Règne végétal constitue une autobiographie lyrique qui s'inscrit dans la tradition de la poésie élégiaque d'Apollinaire et de Max Jacob.
    Les poèmes qui composent ce recueil, paru à titre posthume, rassemblent les grands thèmes de la poésie de Cadou : l'amitié et l'amour d'Hélène associée à la nature (au " règne végétal "), les joies et les peines de la vie quotidienne, la mort et la mémoire, la foi en l'homme vécue de façon candide et mystique.
    Cette édition se distingue des précédentes par sa postface et la présence d'un CD qui donne à entendre les plus beaux textes du recueil.
    Dans sa postface, Luc Vidal, poète et fondateur des Éditions du Petit Véhicule, montre ce qui relie le recueil de Cadou à la poésie des troubadours et à l'oeuvre du poète américain Walt Whitman. Un CD d'une trentaine de minutes, offert avec l'ouvrage, permettra au lecteur de découvrir le talent avec lequel le chanteur Môrice Bénin fait revivre la poésie simple, profonde et musicale de René Guy Cadou.

empty