Islam

  • Depuis sa fondation, l'islam a été le théâtre de nombreux débats. Une seule question a résisté aux querelles et aux schismes : celle de la femme. Les hommes de l'islam et son élite savante n'ont pas éprouvé beaucoup de difficultés à formuler une parole unanime sur le destin des femmes, autour des lois et des dispositifs fixant leur statut, leur identité et leur image dans les relations sociales. Cette unanimité masculine, qui jusqu'à l'époque de la Nahdha a été très peu contestée, continue à dresser ce statut réservé aux femmes comme le noyau le plus résistant à la modernité. Face à cette réalité, Latifa Lakhdhar veut montrer qu'une réappropriation de l'histoire féminine par la raison moderne est possible, mais qu'elle suppose, à l'aide des outils de l'épistémologie moderne, un travail patient de déconstruction et de critique de ce bloc gigantesque que forme le savoir théologique islamique. Il s'agit de jeter un regard égalitaire sur une relation inégalitaire. Cet essai précis revient ainsi aux sources du droit musulman et de l'orthodoxie : Coran, hadith, exégèses des penseurs orthodoxes au cours des siècles. Un ouvrage savant et salutaire.

    Professeur d'histoire contemporaine à l'université de Tunis, militante au sein d'associations tunisiennes, Latifa Lakhdhar est spécialiste de la pensée musulmane contemporaine. Déjà publié(s) : Aux éditions Ceres (Tunisie), en langue arabe : L'islam confrérique dans la Tunisie coloniale (1993), La femme d'Al Ijmaa (2001).

empty