L'arbre A Paroles

  • 8 ans

    Remacle Julie

    J'habite une planète improbable dans un pays improbable près d'un fleuve ça s'appelle la Terre la Belgique et la Meuse ça sent les frites l'usine la betterave c'est souvent l'automne il y a une centrale nucléaire aussi juste à côté si ça explose tout le monde est mort

  • Prodiges d'avant le doute croyances dans le besoin de peur de peu Je descends au milieu des ronces, loin de tout, en retard, la peau déchirée, le sang pompé par les tiques, seule. La pente est casse-gueule, il pleut. Voilà que c'était pour lui, cette traversée des broussailles, cet épineux enjambement d'aucune trouée, ce délicat sondage des taillis, cet avancer trop lent, précautionneux, sans un passage, ce silence, c'était pour lui qui ne se tourne pas, ne frémit pas, ne bouge pas une paupière, regarde tout et ne regarde rien, qui m'écoute, ramassé sur les postérieurs, intensément, qui va bondir. Pas encore. Qui reste. À deux pas de moi. Qui m'offre ça : la seconde du grand cerf anxieux.
    Présence écrasante du présent et du récit entendons : un par fait

empty