Julliard

  • Née en Roumanie, dans une société raciste et meurtrie par la dictature, Nili n'a jamais connu son père, un étudiant congolais disparu après sa naissance. Surmontant au fil des ans sa honte d'être une enfant métisse, Nili décide de fuir à Paris où elle entend, un jour, dans la rue, le nom de son père : Makasi. Ce sera le point de départ d'un long voyage vers Kinshasa, à la recherche de ses racines africaines. Elle y rencontrera l'amour, le combat politique, la guerre civile et la mort. Et en gardera un fils, auquel s'adresse cette vibrante histoire d'exil intérieur, de déracinement et de résurrection.
    Écrit d'une plume flamboyante, à la fois poétique, intense, épique et musicale, au carrefour des traditions balkaniques et africaines, ce premier roman sur la quête des origines bouleverse par sa profondeur et sa beauté.

  • Bénie soit Sixtine

    Maylis Adhémar

    Sixtine, jeune femme très pieuse, rencontre Pierre- Louis, en qui elle voit un époux idéal, partageant les mêmes valeurs qu'elle. Très vite, ils se marient dans le rite catholique traditionnel et emménagent à Nantes. Mais leur nuit de noces s'est révélée un calvaire, et l'arrivée prochaine d'un héritier, qui devrait être une bénédiction, s'annonce pour elle comme un chemin de croix. Jusqu'à ce qu'un événement tragique la pousse à ouvrir les yeux et à entrevoir une autre vérité.
    Bénie soit Sixtine est avant tout l'histoire d'un éveil et d'une émancipation. Entre thriller psychologique et récit d'initiation, ce premier roman décrit l'emprise exercée par une famille d'extrémistes sur une jeune femme vulnérable et la toxicité d'un milieu pétri de convictions rétrogrades. Un magnifique plaidoyer pour la tolérance et la liberté, qui dénonce avec force le dévoiement de la religion par les fondamentalistes.

  • Amoureuses

    Frédéric Baptiste

    Printemps 1939. Claire est l'épouse d'un riche industriel peu présent et volage. Sa seule joie réside dans les moments passés avec sa fille. Apprenant qu'elle est enceinte, elle quitte la ville pour accoucher loin de chez elle et faire adopter ce bébé non désiré. Dans un univers rural qui lui était jusque-là étranger, elle découvre une autre vie, et fait la connaissance d'une femme, Marthe, la rebouteuse du village. Cette rencontre va la bouleverser au-delà de ce qu'elle aurait imaginé.
    Avec ce premier roman lyrique, à la sensualité lumineuse, Frédéric Baptiste aborde le thème de l'émancipation des femmes par l'amour. Pudique et délicat, ce récit inspiré d'une histoire vraie nous plonge au coeur de l'intimité de deux femmes qu'apparemment tout oppose.

  • Maïa et son frère aîné, Jean-Sélim, ont vécu une enfance cosmopolite, marquée par les voyages et les valeurs d'engagement transmises par leurs parents, un père diplomate égyptien et une mère française. Adolescents, ils apprennent la mort brutale de leur père, survenue en Chine dans des conditions mystérieuses. Tandis que leur mère refait sa vie à Rome, Maïa et son frère veillent l'un sur l'autre. La fratrie devient fusionnelle. Jusqu'à ce que Jean-Sélim se lance dans une carrière humanitaire qui le mène sur les terrains les plus dangereux, de la Somalie à l'Irak en passant par la Yougoslavie...
    Aujourd'hui, alors que la mémoire de sa mère s'effrite, Maïa remonte le fil de ses souvenirs pour arracher à l'oubli l'histoire poignante d'une famille déchirée par la violence du monde.

  • Mara

    Mazarine Pingeot

    Tanger la blanche.
    Un mausolée improvisé sur un toit. Deux corps nus enlacés, Mara et Manuel, entre la vie et la mort. Le couple parfait a tenté de mettre fin à sa légende. Hicham, qui les découvre et les sauve, voudrait comprendre, pour arracher Mara à cette passion qui la consume. Ainsi s'ouvre l'histoire d'une jeune femme entourée de mystère, ignorant tout d'elle-même. Au terme d'une éprouvante quête des origines, d'une rive à l'autre de la Méditerranée, c'est dans une Algérie déchirée par la guerre civile qu'elle découvrira enfin la vérité sur son passé.
    Le secret, le trio, la filiation, on retrouve ici tout l'univers de Mazarine Pingeot. En faisant le récit d'une passion interdite, la romancière confirme son goût pour les amours tragiques et flamboyantes. Sur fond d'une page noire de l'Histoire, elle tisse un roman incandescent doublé d'un inoubliable portrait de femme.

  • Annie Saumont peut se prévaloir dune ½uvre composée de plus de deux cent cinquante nouvelles, dont le dernier recueil, Encore une belle journée, illustre, une fois de plus, tout le talent de cette rebelle incontournable des lettres françaises.

    Annie Saumont est sans doute la plus discrète des écrivains français. Cest pourtant une des plus remarquables. Tout dabord parce quelle poursuit depuis plus de trente ans la même obsession : écrire des nouvelles, et seulement des nouvelles. Une entreprise qui lui a valu les honneurs de la critique, de nombreux prix littéraires, et un lectorat aussi passionné que fidèle depuis ses premières publications. Sa méthode ne varie jamais. Au gré de faits divers ou danecdotes glanés ici et là, Annie Saumont construit de brefs récits envoûtants dont les personnages - enfants mal aimés, délinquants en puissance, criminels involontaires, couples adultères ou rongés par lennui, solitaires en quête de lâme s½ur forment un tableau sombre et poignant de lhumanité. Brimés par lexistence, acculés au désastre, tous les anti-héros dAnnie Saumont sont pourtant bien debout, capables de conter leur infortune avec une désarmante franchise, comme si chacun nétait que le spectateur étonné de son propre destin. Dans chacun de ses récits, Annie Saumont confirme le vieil adage populaire selon lequel « le diable gît dans les détails ». En partant dun geste, dune parole, de la présence ou de labsence dun objet, elle parvient à mettre en lumière la logique inconsciente dun personnage. Opposée à tout jugement sur les êtres dont elle transcrit le désarroi, Annie Saumont montre comment le hasard des circonstances, apparemment insignifiant, peut précipiter la chute dun individu.
    Mais loriginalité du travail dAnnie Saumont réside plus que tout dans linvention dun style unique, à la fois minimaliste, oralisé, et dune minutie extrême. Maîtresse dans lart de créer un suspense captivant sur une quantité  réduite de pages, Annie Saumont nhésite pas à laisser le lecteur combler les blancs de ses récits. Et ce quelle aime par-dessus tout, cest bousculer la grammaire, tordre la syntaxe, avoir linsolence de ne pas toujours finir ses phrases. Certes, Annie Saumont est une rebelle, mais qui connaît la méticulosité de son travail sait aussi que, dans ses textes, chaque mot na quune seule place possible : celle quil occupe. Encore un beau recueil !

    Annie Saumont a d'abord été traductrice de littérature anglo-saxonne, notamment de J. D. Salinger. Puis elle s'est consacrée à l'écriture de nouvelles, art dans lequel elle a acquis un exceptionnel savoir-faire en même temps qu'une grande notoriété. Désignée comme la s½ur française de Raymond Carver, elle est unanimement saluée par la critique. Son ½uvre, étudiée dans les universités américaines, est traduite dans le monde entier.


  • La chamade

    Françoise Sagan

    Lucile est entrenue par son amant, Charles, plus âgé qu'elle et fortuné. Elle rencontre Antoine, un jeune homme désargenté dont elle s'éprend. Parviendra-t-elle à renoncer au confort d'une vie aisée pour connaître enfin le véritable amour

  • La laisse

    Françoise Sagan

    Étouffé par une femme dominatrice, un musicien raté réussit à se libérer de l'emprise d'un mariage aliénant en composant un " tube " qui le propulse contre toute attente au firmament de la célébrité.

  • Les faux-fuyants

    Françoise Sagan

    Durant la Seconde Guerre mondiale, quatre Parisiens, issus de la jeunesse dorée, fuient la capitale. À la suite d'un accident de voiture, ils doivent se réfugier chez des paysans. Le choc culturel entre les deux mondes est source de conflits impitoyables et irrésistibles.

  • Josée a épousé Alan, un peintre américain, qu'elle croyait « bien tranquille ». Mais l'oisiveté cède le pas à la manipulation mentale, quand Alan laisse dériver ses fantasmes jusqu'à l'aveuglement, et que la jalousie devient le filtre de son amour. Épuisée et amère, Josée fuit la Floride pour retrouver Paris et son ancienne liberté. Elle est en proie à des sentiments contraires, où l'attachement et la lassitude tiennent la première place.
    Ce roman de Françoise Sagan oscille entre le ton désinvolte qui a fait son succès, et l'épaisseur de personnages hésitants, la lecture de ce texte rend perceptible toutes les micro-modulations de ces sentiments amoureux.

  • Aimez-vous Brahms

    Françoise Sagan

    Paula, la quarantaine, est la maîtresse de Roger. Mais ce dernier veut préserver sa liberté. Elle succombe alors aux avances d'un jeune Américain. Comment passer sans souffrance du rang de " jeune femme au rang de femme jeune " ?

  • Trois pages suffisent à raconter une histoire.
    Annie saumont, la virtuose de la nouvelle, le prouve à chaque nouveau recueil. les dix-neuf brefs récits qui composent les croissants du dimanche décrivent avec une justesse implacable ces infimes moments où toute une vie peut chavirer. d'une concision percutante, maîtrisant parfaitement l'art de l'ellipse et de la chute, annie saumont sait mieux que personne rendre hommage à ces personnages anonymes, coeurs solitaires, assassins ou enfants battus, victimes d'une société en phase de déshumanisation avancée, et qui puisent encore au tréfonds d'eux-mêmes une irréductible rage de vivre.

empty