Intervalles

  • A 12 ans, Sylvie échoue avec sa mère divorcée dans un village du de Seine-et-Marne. Une adolescence morne, solitaire et transgressive débute alors, teintée de belles rencontres qui ont en partage le goût du rock.
    Une chanson, un chapitre, c'est le rythme proposé par Sylvia Hansel pour relater ce cheminement vers l'âge adulte. Cinquante titres constituent la bande-son d'un récit autobiographique tressé avec décalage, humour et sans fausse pudeur.
    A travers un éclairage sur la gestation de morceaux des Stones, de The Who, du Velvet Underground, de Nirvana, de The Breeders, de Bowie, etc., le lecteur découvre aussi le pouvoir cathartique du rock, capable de réconforter, d'égayer et finalement de façonner une personnalité qui va s'approprier les notions d'émancipation, de féminisme, de pression sociale. Et nourrir peu à peu le projet de monter un groupe, pour que cette éducation rock n'roll en autodidacte prenne finalement la forme d'un projet de vie.

  • Depuis quelques années, une pléthore de livres promet le bonheur à ses lecteurs. Sous des titres plus ou moins taquins, ils singent les guides de développement personnel et envahissent les librairies comme si les lecteurs étaient tellement déprimés que seule la littérature pouvait triompher là où les antidépresseurs ont échoué. On appelle communément les perles de ce tsunami littéraire des « feel good books ».
    Mais fait-on vraiment de la littérature avec de bons sentiments ?
    Seize auteurs d'aujourd'hui réunis sous la férule de Stéphane Rose ont tenté de démontrer le contraire.

  • Saisons en friche

    Sonia Ristic

    Saisons en friche est un grand roman sur l'univers des squats. À travers des personnages attachants, Sonia Ristic restitue la saveur d'une période qui fut fondatrice dans son parcours littéraire. Elle plonge surtout le lecteur dans un tohu-bohu plein de charme où l'aventure se conjugue au collectif et où l'humain est au coeur de tout.
    Sonia Ristic a puisé dans ses souvenirs la trame de ce roman sur un collectif d'artistes tiraillé entre les mille contradictions qui ont jalonné le quotidien de la plupart des squats. Si on y croise aussi les questionnements qui nervurent aujourd'hui la société française dans son ensemble, sans naïveté ni résignation, c'est peut-être tout simplement parce que la vie y est vécue plus intensément qu'ailleurs. C'est cette énergie militante, joyeuse et d'une vigueur inouïe qui émane de ce roman tumultueux et plein de tendresse.

empty