Heloise D'ormesson

  • Avant elle

    Johanna Krawczyk

    Carmen est enseignante, spécialiste de l'Amérique latine. Une évidence pour cette fille de réfugiés argentins confrontée au silence de son père, mort en emportant avec lui le fragile équilibre qu'elle s'était construit. Et la laissant seule avec ses fantômes.
    Un matin, Carmen est contactée par une entreprise de garde-meubles. Elle apprend que son père y louait un box. Sur place, un bureau et une petite clé. Intriguée, elle se met à fouiller et découvre des photographies, des lettres, des coupures de presse. Et sept carnets, des journaux intimes.

    Faut-il préférer la vérité à l'amour quand elle risque de tout faire voler en éclats ? Que faire de la violence en héritage ? Avec une plume incisive, Johanna Krawczyk livre un premier roman foudroyant qui explore les mécanismes du mensonge et les traumatismes de la chair.

  • Sur le point de rentrer chez elle, Marie sent ce poids qui lui pèse sur la poitrine depuis quelques temps. Derrière la porte, sa mère, régente dépassée, ignore Léna, la petite dernière, qui s'époumone à l'étage tandis que les deux aînés, Jean et Tom, ont transformé le salon en cabane et son père en Davy Crockett résigné. Et son mari qui est encore aux abonnés absents... Marie rêverait de tout envoyer valser, là, d'un coup.
    Mais le lendemain, le père de Marie se suicide. Sans un mot. La brutalité de la mort pulvérise la dernière digue. Si elle ne veut pas sombrer et tout perdre, Marie doit plonger aux racines de l'inexplicable.
    Avec pudeur et délicatesse, Véronique Gallo cisèle le portrait tout en nuances d'une femme à bout de souffle qui, pour concilier sa vie de mère, d'épouse et de femme, va devoir se confronter aux ravages du silence et de la honte.

  • Ethan, adolescent new-yorkais, se prend d'affection pour madame Janik, sa voisine, qu'il voit chaque jour nourrir les pigeons dans la cour de l'immeuble. Ces deux solitaires pas à pas s'apprivoisent, et la vieille femme va accepter pour la première fois de lui dévoiler ce qu'elle a toujours tu.
    1913, Kalisz. Alors qu'elle se découvre enceinte, Katarzyna est contrainte de fuir sa Pologne natale pour les États-Unis. Modeste couturière du Lower East side, elle rencontre Isak, un jeune ambitieux, valeur montante de la pègre, qui s'éprend d'elle et accepte d'élever l'enfant comme le sien. Des années plus tard, le meurtre de Katarzyna conduit Edith à partir sur les traces de cette mère si secrète. Mais à l'aube de la Seconde Guerre mondiale, l'horreur est en chemin. Edith et les siens n'en sortiront pas indemnes.
    Le Fil rompu nous embarque de Poznan à New York, de Dresde à Lódz, dans une fresque romanesque époustouflante retraçant le parcours de trois femmes (Katarzyna, Edith et Magda) à travers le XXème siècle. Plongez au coeur d'une bouleversante histoire qui sort de l'ombre le destin d'une famille et délivre du silence les âmes emmurées.

  • Tout oppose Lise, la mère, et Cerise, la fille. Pourtant, elles cohabitent bon gré mal gré. Jusqu'au jour où Cerise a vent d'une étrange rumeur : elle aurait été adoptée. Et la source n'est autre que sa mère ! D'abord incrédule, puis choquée, elle en est presque soulagée, mais le répit est de courte durée. La mort d'Axel, ce père qu'elle adore, laisse les deux femmes en tête à tête, alors que Cerise apprend que la rumeur n'était qu'un mensonge. Mais pourquoi sa mère a-t-elle inventé pareille énormité ?
    J'ai failli te manquer est le roman à trois voix d'une famille où l'on se déchire avec élégance à défaut de se parler. Mais un jour surgit une inconnue dans l'équation, celle qui balaie le passé et apporte dans son sillage d'inespérées retrouvailles.
    Une fois encore, avec ses personnages aussi complexes qu'attachants, Lorraine Fouchet nous enchante. De la Bretagne à la Namibie elle nous transporte dans un tourbillon de rires et de larmes.

  • Nouvelles d'ados

    Collectif

    Créé en 2006 en mémoire de Clara, décédée à l'âge de 13 ans des suites d'une malformation cardiaque, le Prix Clara est un grand concours de nouvelles ouvert aux jeunes de moins de 18 ans. Fenêtre ouverte sur leurs rêves et leurs préoccupations, les huit textes couronnés par cette septième édition surprennent par leur fraîcheur, leur originalité, leur sincérité et nous introduisent dans l'imaginaire adolescent.
    Les bénéfices de la vente de ce recueil de nouvelles d'ados seront reversés à l'Association pour la recherche en cardiologie du foetus à l'adulte de l'Hôpital Necker-Enfants malades (ARCFA).

  • Un dimanche, Giulia découvre le journal intime de sa fille, Mia, qui la replonge dans le passé. Elle lui confie alors par lettres ce qu'elle ne lui avait jamais dit : sa relation à sa mère et à ses soeurs, ses amitiés, ses premiers émois. Puis l'âge adulte, ses premiers pas de médecin, la longue attente d'une maternité difficile. Dans le noeud des générations passées, c'est en fait sa propre histoire que découvre la jeune fille. De cette narration à deux voix jaillira une vérité difficile, le prix à payer pour que cessent les rôles et que commence la vie.

empty